Facebook : les frères Winklevoss lâchent l’affaire

Cloud

Les frères jumeaux revendiquaient la genèse du réseau social, malgré un accord financier avec Mark Zuckerberg. Ils ont décidé d’abandonner le recours devant la Cour Suprême des Etats-Unis.

Fin de la saga ? Les frères Winklevoss renoncent à poursuivre Mark Zuckerberg à propos de Facebook.

Contacté par l’AFP, le cabinet d’avocats Howard Rice, qui représente les jumeaux dans cette procédure judiciaire, confirme : “Tyler et Cameron Winklevoss ont décidé de ne pas faire appel de l’accord devant la Cour Suprême des Etats-Unis.”

Un document de justice avait été remis à un tribunal fédéral de San Francisco dans ce sens. La procédure de justice s’éteint.

De quel accord parle-t-on ? En 2009, Mark Zuckerberg avait signé avec les plaignants un pacte.

Pour 65 millions de dollars (20 millions en cash et 45 millions en action Facebook dont l’IPo est attendue début 2012), les frères Winklevoss cessaient toutes les hostilités contre le Net-entrepreneur à propos d’un litige lié à la paternité du réseau social.

A l’origine, Facebook a été créé en 2004 par des étudiants l’université de Harvard.

Mark Zuckerberg y a contribué sans aucun doute mais d’autres élèves se sont sentis floués : Tyler et Cameron Winklevoss et Divy Narendra.

Récemment, ce pacte était encore contesté mais une cour d’appel a refusé de le remettre en cause.

D’où la menace qui planait jusqu’ici à propos d’un ultime recours devant la Cour suprême.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur