Facebook Lite : une nouvelle offensive contre Twitter

Mobilité

Facebook marche sur les plates-bandes de Twitter, en testant Facebook Lite, une version allégée, plus simple et rapide que la version classique.

Facebook vient encore titiller le service de micro-blogging Twitter : d’abord en rachetant il y a quelques jours le site communautaire FriendFeed, puis en dévoilant sa nouvelle interface, Facebook Lite, une nouvelle version encore en phase de test, plus simple et allégée, pour aider l’internaute à mieux naviguer sur le site.

“Nous sommes en train de tester une alternative simplifiée à Facebook.com qui permet de télécharger un certain nombre de données rapidement et efficacement”, précise le réseau social américain. Facebook a même trouvé un terrain d’expérimentation pour tester sa nouvelle version : l’Inde, où d’après le service, les nouveaux membres “cherchent à démarrer avec une approche plus simple”.

Facebook Lite se concentrerait ainsi sur l’essentiel en proposant aux 250 millions de membres de Facebook de lire et laisser facilement des commentaires, de visionner des photos de ses contacts et d’accepter de nouveaux amis, en laissant de côté les milliers d’applications que le réseau social propose depuis sa première version.

Ces trois fonctionnalités font déjà le succès du nouvel ennemi juré de Facebook, Twitter. Le service de micro-blogging offre en effet de laisser, en temps réel, des petits messages (“tweets) de 140 caractères maximum, de commenter les messages de ses amis, de consulter leurs photos, et de suivre en direct différents profils, en devenant “follower” (“suiveur”).

Facebook attaque ainsi clairement de front Twitter, et va pour cela certainement faire appel  aux compétences des employés de FriendFeed et aux outils sociaux développés par ce petit réseau social américain, assez proche du modèle de fonctionnement mis en avant par Twitter. FriendFeed permet en effet de partager et de commenter avec ses amis des messages en offrant également la possibilité d’agréger et de partager avec ses contacts ses propres contenus déjà publiés sur YouTube, Dailymotion, Flickr, sur son blog ou sur d’autres sites communautaires comme Facebook ou Twitter.

Dans un premier temps, Facebook Lite devrait surtout être proposé dans des pays émergents, où l’implantation du Net étant encore limitée, il n’est pas possible de profiter pleinement de la version classique, qui reste trop gourmande en bande passante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur