Facebook : Mark Zuckerberg cherche à apaiser la Bourse

Marketing
facebook-IPO-celebration-bourse-nasdaq

Le P-DG et fondateur du réseau social s’engage à ne pas revendre des actions pendant “au moins les douze prochains mois”.

Facebook cherche à rassurer les marchés au regard des vicissitudes de son cours de bourse.

Ce dernier est chahuté depuis son introduction en Bourse (deux mois après son IPO, sa valeur avait été divisée en deux).

Mark Zuckerberg, P-DG et fondateur du réseau social, vient de signaler auprès de la SEC (autorité en charge de la régulation financière) qu’il n’avait pas l’intention de revendre des actions pendant “au moins les douze prochains mois”.

Une “caution” qui a fait remonter son cours dans la journée de mercredi (5 septembre) :  le titre a clôturé sur un gain de 4,86% à 18,59 dollars.

Rappelons que Mark Mark Zuckerberg détient actuellement 444 millions d’actions et 60 millions de stock-options.

Il a également été précisé que Marc Andreessen et Donald Graham, deux autres membres du conseil d’administration du groupe Internet, n’avaient pas l’intention actuellement de vendre des actions”.

Néanmoins, Facebook risque de traverser une zone de turbulence avec la fin de la période de “lock-up”, qui obligeait jusqu’ici les actionnaires historiques du réseau social à ne pas céder leurs parts.

Mi-août, Peter Thiel, co-fondateur de PayPal mais aussi administrateur et l’un des premiers investisseurs de Facebook, a cédé plus de 20 millions d’actions FCB à des prix unitaires compris entre 19,02 et 20,70 dollars.

Il pourrait détenir un reliquat d’un peu plus de trois millions de titres.

Légende photo : équipe dirigeante de Facebook le jour de l’IPO (18 mai 2012)

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Etes-vous incollable sur Facebook ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz
——————————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur