Facebook Marketplace : grand saut dans les petites annonces sur mobile

Apps mobilesE-commerceMarketingMobilitéSocial Media
facebook-marketplace
4 10

Facebook intègre, dans son app mobile, une section dédiée aux petites annonces, avec une touche d’intelligence artificielle pour favoriser les achats impulsifs.

Facebook s’affirme un peu plus face à Craigslist, leboncoin et les autres références du secteur des petites annonces sur Internet.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’Australie sont les premiers à bénéficier de l’intégration, dans l’application mobile officielle du réseau social, d’une icône qui donne accès à une nouvelle section « Marketplace ».

Y sont regroupées, pour le démarrage, les annonces indexées depuis les groupes d’achat-vente (dits « groupes commerciaux »), que fréquentent, au dernier pointage, 450 millions d’utilisateurs par mois.

Facebook injecte une dose d’intelligence artificielle pour adapter les résultats à chacun. Si la proximité géographique reste le premier critère, les mentions « J’aime » entrent en ligne de compte, au même titre que l’historique de recherche.

Côté vendeur, il est possible d’insérer des tags pour améliorer la classification des annonces. Sachant que mise en vente d’un objet se fait en trois temps : prendre une photo, ajouter une description et fixer un prix.

En construction

Cette expérience a la particularité d’être optimisée pour les terminaux mobiles, bien que Facebook n’exclue pas, comme le responsable produit l’explique à TechCrunch, de décliner le service en version Web.

Il est également question d’élargir, à terme, la disponibilité de Marketplace aux entreprises… puis d’aborder une monétisation à travers des publicités dans les fils d’actualité des membres.

En matière d’ouverture, les premiers travaux se sont concentrés sur la jonction avec Messenger, pour faciliter la prise de contact entre vendeurs et acheteurs, qui peuvent par ailleurs se faire une idée les uns des autres par le biais des profils Facebook.

Aucun système d’évaluation n’est en place à l’heure actuelle. Et la fonction de paiement interpersonnel de Messenger n’est pas encore mise à profit. Facebook ne prend globalement aucune responsabilité sur le déroulement des transactions, se contentant « d’assurer la mise en relation ».

Les jalons de Marketplace avaient été posés il y a un an lors d’une expérimentation en Australie sur une fonction « Local Market » au sein de l’application iOS. Quelques mois en amont, Facebook avait testé un moteur de recherche permettant de retrouver des petites annonces. En début d’année, de nouvelles options avaient été mises à disposition des membres des groupes commerciaux pour mieux structurer leurs annonces, avec entre autres un indicateur de disponibilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur