Facebook Messenger tombe comme un cheveu sur Windows 7

Cloud
Facebook Messenger

Facebook Messenger investit officiellement l’écosystème applicatif de Windows 7. Mais cela se limite à la discussion instantanée. La vidéo est toujours aux abonnés absents.

Facebook Messenger investit Windows 7, en conformité avec les révélations hâtives auxquelles s’est livré, en décembre dernier, un bêta-testeur.

Depuis lors, ce client de discussion instantanée n’a effectivement pas bougé d’un iota. Tel quel, il ne constitue ni plus ni moins qu’une déportation applicative de l’encart de chat disponible sur l’interface Web.

Et pour cause : les fonctionnalités de chat vidéo tant escomptées s’affichent toujours aux abonnés absents.

L’ensemble reprend fondements du vénérable MSN Messenger et y adjoint une interface qui n’est pas sans rappeler celle de Google Talk et consorts, organisée en deux fenêtres elles-mêmes subdivisées en onglets.

En guise de maigre point d’orgue, l’intégration d’une zone de notifications en temps réel liée aux actions de l’Open Graph dispense, dans l’absolu, d’un recours au site Web.

A l’aube de passer le témoin à Windows 8, Windows 7  fait de la résistance. Son écosystème logiciel s’élargit encore, mais au détriment de ses prédécesseurs XP et Vista, avec lesquels Facebook Messenger n’est pas compatible.

En l’imminence d’un portage à destination de Mac OS X, il se murmure que les développeurs appliqueraient une stratégie similaire : privilégier la dernière déclinaison en date (Lion) aux dépends de Snow Leopard.

Pour mémoire, l’application iPhone a rejoint les rangs de l’App Store en août dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur