Facebook racheté par Microsoft ? Steve Ballmer y songeait vraiment

EntrepriseFusions-acquisitions
steve-ballmer-microsoft-facebook-twitter
0 0

L’ex-CEO de Microsoft voulait acquérir Facebook pour 24 milliards de dollars. Mais Mark Zuckerberg a refusé. Pour Twitter, le contexte est différent, estime Steve Ballmer.

Facebook, une propriété de Microsoft ? Un scénario qui aurait pu se réaliser lorsque Steve Ballmer était aux commandes de la firme de Redmond (période 2000-2014).

Mark Zuckerberg a été approché dans ce sens. Steve Ballmer, désormais président du club de basket-ball pro des Clippers de Los Angeles qui évolue en NBA, l’a révélé vendredi dernier dans une interview accordée à CNBC.

Aux alentours de 2010, Microsoft a essayé d’acquérir le réseau social naissant pour 24 milliards de dollars. Mais Mark Zuckerberg a refusé l’offre.

Dès 2007, Microsoft avait pris position dans le capital de Facebook en investissant 240 millions de dollars dans la plateforme communautaire. Ce qui correspondait à l’époque à une part minoritaire de 1,5%.

A l’époque, la firme de Redmond avait également signé un accord publicitaire avec Facebook.

Twitter : acheteur mais pas acquéreur

Dans le cadre de cette même interview à CNBC, Steve Ballmer est revenu sur les tergiversations concernant Twitter.

Tout d’abord, il fait une mise au point : à titre individuel, il n’a jamais voulu racheter Twitter (bien qu’il possède une part de 9% de Twitter en association avec le prince saoudien Al-Waleed bin Talal).

« Je n’ai jamais cherché à acquérir Twitter. J’ai une belle vie actuellement. Je n’en ai pas besoin », assure-t-il.

Des groupes comme Google, Disney et Salesforce ont tourné autour de Twitter. Mais, finalement, ils se sont tous désistés.

« Je ne pense pas qu’il existe un produit comparable à Twitter sur le marché. C’est un actif que l’on ne peut pas dupliquer », assure-t-il. Tout en reconnaissant que les deals exposés dans les médias sont bizarres (« That’s a weird deal. »). « Il y a un actif avec Twitter. Au bon moment, avec le bon dirigeant, il y aura quelque chose de prodigieux à accomplir. »

(crédit photo : CNBC – copie écran)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur