Facebook ouvre un guichet avec Ticketmaster

MarketingSocial Media
facebook-ticketmaster
4 14

Facebook va exploiter une API récemment mise à disposition par Ticketmaster pour intégrer, sur son réseau social, un service de billetterie événementielle.

Avec environ 90 % de son chiffre d’affaires 2015 tiré de la publicité, Facebook a de la marge pour diversifier son modèle économique.

Cherchant à constituer un « hub numérique » pour centraliser l’expérience des internautes*, le réseau social a notamment enclenché le levier des API, ces interfaces de programmation logicielles qui permettent d’effectuer la jonction avec des services tiers.

Une nouvelle passerelle vient d’être établie avec Ticketmaster, société du groupe Live Nation spécialisée dans la billetterie événementielle en ligne.

Il faudrait plutôt parler de consolidation d’un partenariat déjà en place. En plus de sponsoriser les événements sur les pages Facebook de certains artistes, Ticketmaster permettra bientôt de réserver directement des billets, sans quitter le réseau social.

Cette fonctionnalité fera l’objet d’une mise en place progressive à compter de fin avril, pour les concerts comme pour les événements sportifs.

Elle est fondée sur une API que Ticketmaster a conçue avec Apigee et publiée en début de mois pour permettre l’intégration de fonctions de recherche, d’achat et de gestion de billets (transfert, revente…). Le tout assorti de kits de développement pour iOS et Android.

D’autres partenaires sont sur la liste, dont le diffuseur Fox Sports et la plate-forme de streaming Tidal, qui s’était déjà associée à Ticketmaster pour donner à ses abonnés un accès prioritaire à certains concerts.

Facebook prélévera une commission pour chaque billet acheté via le réseau social – en sachant qu’il faudra impérativement les récupérer via le site ou l’application Ticketmaster.

On peut s’attendre à des jonctions avec Messenger et plus particulièrement l’assistant virtuel M, dont la version expérimentale permet précisément de réserver des billets. Interrogé par BuzzFeed, Jon Park, de l’équipe partenariats produits, affirme qu’il est « trop tôt » pour décider d’explorer ou non cette option.

Dans l’absolu, le potentiel est grand : le service de messagerie instantanée exploité par Facebook fédère 900 millions d’utilisateurs. Et des entreprises comme Voyages-SNCF.com ou la compagnie aérienne KLM l’utilisent pour développer leur relation client.

* Pour tester la fidélité des utilisateurs et déterminer dans quelle mesure il était possible de réduire sa dépendance vis-à-vis d’autres services, Facebook aurait volontairement inséré, pendant une semaine fin 2015, des bugs et des dysfonctionnements dans son application Android. L’idée étant de voir combien de membres feraient l’effort de se reporter sur la version Web mobile.

Crédit photo : Ditty_about_summer – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur