Facebook ouvre un peu plus sa plate-forme

Mobilité

Le réseau social renforce sa politique d’ouverture initiée par Google Open Social.

Facebook a décidé de rendre une partie de sa plateforme open source afin de faciliter le développement de nouvelles applications par des programmeurs externes, a annoncé l’entreprise. Une tendance à l’ouverture amorcée l’année dernière, avec Facebook Open Platform, où le réseau social incitait les développeurs tiers à mettre les mains dans le FBML (Facebook Markup Language) pour créer applications et autres widgets.

En un an, 400 000 développeurs se sont lancés dans l’aventure et ont réalisé quelque 24 000 applications pour Facebook. En mettant à disposition l’essentiel de son code ainsi que l’exécution de ses marqueurs ayant le plus de succès, Facebook souhaite concurrencer une initiative de Google.

Les utilisateurs sont volages

Lancé en novembre dernier par Google, Open Social est un ensemble d’APIs (interface de programmation d’applications) destinées au réseautage social en ligne qui favorise l’interopérabilité avec les différents réseaux qui les supportent. Facebook ne s’était pas rallié à l’initiative, alors que tous les grands du secteur étaient partie prenante du projet, comme MySpace, Bebo, Friendster ou Linkedin.

La Facebook Open Platform, ou fbOpen, met à disposition des développeurs les codes REST API, FBML parser, FQL parser, et FBJS sanitizer et proxy, dont la licence est libre. “Les développeurs et les utilisateurs sont volages, ils vont là où il y a le moins d’obstacles possible”, explique Jeremiah Owyang, analyste chez Forrester Research.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur