Facebook prépare le terrain pour son App Center

Marketing
logo Facebook F

Avec l’App Center, Facebook va regrouper sous la bannière d’une plate-forme centralisée les composantes de son écosystème logiciel. Et exploiter une nouvelle source de revenus.

Facebook devrait ouvrir les portes de son App Center dans quelques semaines.

Cette place de marché centralisée réunira des applications desktop et mobiles (Android, iOS) mises à disposition des quelque 900 millions de membres du réseau social, sur le principe des hubs.

Sur les smartphones et tablettes, le concept devrait s’apparenter à l’offre actuelle, en l’occurrence à la croisée des chemins entre Google Play et  l’App Store d’Apple.

L’objectif est classique pour ce type d’approche : resserrer les liens avec les développeurs et regrouper leurs productions sous une même égide.

Cette vitrine en façade de laquelle permettra de promouvoir alors des contenus payants, classés selon leur popularité et proposés à chaque visiteur en fonction de son profil, pour plus de pertinence.

Moyennant un processus de soumission des applications ponctué d’un contrôle qualité.

Facebook, qui s’engage par là même à octroyer un haut degré de liberté à ses partenaires dans la démarche, se réserve néanmoins 30% de commission sur tout achat d’une option “in-app” ou DLC (contenus téléchargeables), explique Reuters.

Le réseau social a dans l’idée de tirer parti de son écosystème, et en particulier certaines composantes comme le “social gaming” en tête.

On a en tête le succès jeux sociaux de Zynga, dont le seul CityVille compte environ 49 millions d’inscrits.

En l’imminence de son introduction en Bourse, Facebook aborde un nouveau tournant, alors que son modèle économique reste essentiellement basé sur la publicité (notamment mobile), pour un chiffre d’affaires de 1,058 milliard de dollars sur le dernier trimestre, soit 1,21 dollar par utilisateur (900 membres actifs).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur