Facebook – Samsung : des atomes crochus dans les smartphones ?

Régulations
samsung-facebook-smartphones

Après un premier essai en 2012 avec HTC, le “Facebook Phone” pourrait renaître sous la forme d’un smartphone fabriqué par Samsung.

Samsung et Facebook ont-ils convenu de travaux communs dans l’univers de la mobilité ? C’est l’une des questions qui se pose après le déplacement de l’équipe dirigeante du réseau social en Corée du Sud.

A en croire les médias locaux, Mark Zuckerberg se serait rendu à Séoul et à Suwon pour assister à plusieurs réunions organisées par le premier fabricant mondial de smartphones. Le CEO de Facebook aurait notamment rencontré Lee Jay-Yong et JK Shin, respectivement vice-président et codirecteur général de Samsung.

Les deux groupes se sont déjà associés autour du casque de réalité virtuelle Gear VR, commercialisé par Samsung et inspiré des technologies acquises par Facebook avec le rachat d’Oculus Rift. En revanche, aucun partenariat formel ne les lie pour le moment dans le monde des terminaux mobiles. Or, la rumeur d’un nouveau “Facebook Phone” refait actuellement son chemin…

Le réseau social avait lancé une première initiative en 2011 avec le smartphone HTC Chacha, doté d’une touche spéciale permettant d’accéder rapidement à ses services. L’offensive s’était poursuivie en 2012 avec la surcouche applicative Facebook Home. Destinée à se superposer quasi intégralement à Android, elle a connu une réception mitigée : de nombreux utilisateurs en ont fustigé le caractère intrusif, la qualifiant “d’envahissante” plus qu’immersive.

Premier smartphone à embarquer nativement cette “méga-surcouche” (qui n’est ni un OS à part entière, ni un quelconque fork d’Android), le HTC First a essuyé les plâtres : plusieurs opérateurs ont annulé sa commercialisation et son lancement en Europe a été repoussé sine die. Une prise de température difficile auprès d’un public mal défini, plus vraisemblablement composé d’adolescents et de jeunes adultes.

L’alliance avec Samsung pourrait prendre une forme plus “aseptisée”, avec simplement une intégration “plus poussée” des services Facebook au sein l’interface TouchWiz du constructeur coréen. Un mobile sous Tizen – l’OS alternatif développé par Samsung avec le soutien d’Intel – n’est pas non plus à exclure, éventuellement avant la fin de l’année. L’enjeu est crucial pour Facebook, qui génère une part croissante de ses revenus sur mobile.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Samsung ?

Crédit photo : dolphfyn – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur