Facebook sur la voie de l’indépendance technologique

Cloud

Facebook revoit à la hausse le budget dédié à son infrastructure IT et trace sa route vers l’indépendance technologique vis-à-vis des prestataires tiers qui assurent l’hébergement de ses données.

Au cours de l’année 2011, Facebook a consacré 606 millions de dollars au développement de ses infrastructures informatiques. Ce montant est pressenti pour tripler en 2012 et s’établir dans une fourchette de 1,6 à 1,8 milliard de dollars.

Le réseau social aux 845 millions de comptes actifs s’engage ainsi sur la voie d’une indépendance technologique vis-à-vis des prestataires tiers qui ont jusqu’alors assuré l’hébergement de ses données.

De telles dispositions s’inscrivent dans le cadre des nombreuses modalités relatives au dossier d’introduction en bourse remis ce 2 février à la SEC (US Securities and Exchange Commission).

En point d’orgue, le directeur financier David A. Ebersman évoque une volonté d’assumer les coûts croissants des data centers impliqués dans le processus de stockage des contenus (photographies, vidéos, articles…) que téléverse chaque membre.

Historiquement, nos coûts ont augmenté chaque année […] et nous estimons pouvoir continuer à assumer l’augmentation de ces coûts, en particulier pour les serveurs, le stockage, l’énergie et les centres de données afin de soutenir notre croissance“, résume l’intéressé.

La délocalisation de l’ensemble de ces infrastructures sur une plate-forme mise sur pied et autogérée par les équipes de Mark Zuckerberg devraient accoucher, comme le suggère Silicon.fr, de substantielles économies dans un proche avenir.

Les espoirs intrinsèques que nourrit Facebook à travers cette inéluctable transition sont ceux d’une société valorisée à 500 milliards de dollars des suites de l’annonce d’une IPO qui n’a pas manqué de susciter un tollé.

A cet égard, Pierre Matuchet de Milky (“social media innovation”), résume la situation pour ITespresso.fr : “le montant de cette IPO met en relief la force du tsunami social dans tous les secteurs de l’économie avec cette nouvelle plate-forme de distribution”, déclare-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur