Facebook et Twitter ne sont pas source d’audience pour les sites Web d’actualités

Mobilité
Information - news

Selon AT Internet, la part moyenne des visites sur les sites français d’actualités en provenance de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter s’élèverait à 1,4%, contre 40,6% pour Google…

Quelle est l’influence des réseaux sociaux sur l’audience des sites d’actualités en ligne ? Le cabinet AT Internet s’est penché sur la question à travers une étude intitulée “Réseaux sociaux & trafic Web”.

Il analyse ainsi rapidement les modalités de génération de trafic en provenance de sites communautaires, comme Facebook et Twitter, vers 12 sites Web d’actualités.

Il en ressort qu’en moyenne, pour un site en ligne de news, Facebook génère plus d’une visite sur 100, soit une moyenne 13 fois supérieures à celle de Twitter.

Ainsi, sur l’ensemble des visites recensées sur un site Web d’actualités, toutes sources confondues, la part moyenne du réseau social de Mark Zuckerberg en tant qu’affluent est de 1,3%, note AT Internet, contre 0,1% pour Twitter.

Car si Twitter se veut plus concis et réactif à travers la rédaction de “tweets” de 140 caractères maximum, le service de micro-bloging ne compte “que” 145 millions d’utilisateurs dans le monde, contre 500 millions pour Facebook.

Malgré tout, selon l’étude publiée par AT Internet, l’influence des sites communautaires en termes d’audience pour des sites de news français reste encore bien marginale…

A titre d’exemple, l’influence de Google se ressent bien davantage. Sur le même périmètre de sites Web d’actualités, AT Internet souligne que le moteur de recherche s’approprie 40,6% des visites.

Méthodologie utilisée pour la réalisation de l’étude “Réseaux sociaux et trafic Web”
AT Internet a étudié la part moyenne des visites provenant des réseaux sociaux Facebook et Twitter du 6 au 12 septembre 2010 pour 12 grands sites Web d’actualité français.

“Lors de la constitution du périmètre, un site n’est retenu que si les critères de sélection mis en place sont respectés. Ces critères sont stricts, leur but est d’écarter les sites d’audience anecdotique, d’audience chaotique, ou dont les données collectées suspectent un dysfonctionnement dans la mesure”.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur