Facebook veut imposer sa propre vision de la vie privée sur Internet

En proposant à ses membres de nouveaux paramètres de protection des données personnelles, parfois jugés trop laxistes, le fondateur de Facebook estime qu’il ne fait que suivre la nouvelle norme sociale.

logo-facebook

Facebook joue à la girouette concernant la protection de la vie privée de ses membres. Début décembre, le site communautaire avait proposé à ses 350 millions utilisateurs une palette d’outils permettant de régler les paramètres de son profil et de mieux protéger ses données personnelles.

Mark Zuckerberg, fondateur et P-DG de Facebook, a expliqué, lors d’une interview vidéo accordée à Mike Arrington, du site TechCrunch.com, que le fait de partager des données privées sur Internet étaient désormais la « norme« .

« Les gens sont maintenant à l’aise avec l’idée de partager plus d’informations différentes, ils sont aussi plus ouverts et à plus d’internautes […] La norme sociale a évolué depuis quelques temps », a-t-il estimé au micro de TechCrunch.

On peut ainsi comprendre que les membres de Facebook, et les internautes en général, ne seraient plus réticents à l’idée de partager leurs données personnelles, sur le réseau social comme sur la Toile…

Mark Zuckerberg tente ainsi, plus ou moins habilement, de justifier sa récente politique d’évolution des règles de sécurisation de la vie privée initiée par Facebook il y quelques semaines.

Facebook ne ferait que suivre la nouvelle norme sociale

Le réseau social propose ainsi à ses membres toute une série de filtres permettant de définir, au cas par cas, des règles d’accès pour chaque élément de son profil. Facebook laisse alors le choix aux internautes de conserver leurs paramètres initiaux ou alors de les faire évoluer suivant les nouvelles règles prônées.

Si l’internaute décide d’adopter ces nouvelles règles de confidentialité des informations qu’il diffuse sur le site, il peut alors restreindre ou, au contraire, ouvrir plus largement l’accès à différents éléments de leur profil (photos, vidéos) à ses contacts selon ses envies.

Derniers commentaires



7 replies to Facebook veut imposer sa propre vision de la vie privée sur Internet
  • Le 11 janvier 2010 à 18:26 par Jean-Marc Mercier

    Cela fait écho aux récents commentaires de Larry page sur la vie privé sur Internet. Et c’est normal: le coeur du business de Facebook et de Google, c’est la mémoire des individus.
    Cela reflète une très simple réalité: les sociétés basées sur de l’actionnariat ne sont pas adapté&es à traiter l’éthique sur le Net. Mais soyons optimiste: c’est aussi leur vrai talon d’achille.

  • Le 11 janvier 2010 à 19:03 par hrt

    Du grand n’importe quoi Facebook…

  • Le 12 janvier 2010 à 10:46 par dtx

    –Les enfants se sont toujours préoccupés du respect de leur vie privée, c’est juste que, pour ces jeunes, la notion de “vie privée” est très différente de ce qu’elle est pour les adultes”–
    Bein c’est peut etre simplement que les « jeunes » n’ont pas conscience de ce que pourrait entrainer cette exposition de leur vie privée. Ni ce que que facebook en fait.

    Mais bon sur les reseaux sociaux c’est la surenchere au nombre d’amis, on partage n’importe quoi avec eux meme si on ne les connais pas vraiment en fait, bcp adopte un comportement irresponsable vis a vis de ce qu’on publient, de nos info perso et celles des autres (amis ou apparentés).

    Il ne faut pas perdre de vu que facebook n’est qu’une entreprise a but lucratif

  • Le 12 janvier 2010 à 14:21 par yvk

    Après avoir essayé fesse de bouc j’ai réussi à supprimer (non sans mal) mon profil.
    Cette société à but lucratif n’a pour but que de devenir rentable. Pour ce faire, pas 50 solutions, faut vendre des fichiers clients… ou attirer les annonceurs. Bref, quand on a un but lucratif mais rien a vendre, et bien il faut se financer avec de la pub. Résultats : spam à gogo, utilisation de vos informations pour cibler les campagnes pub et à tout les coup vos infos perso utilisées à votre insu… Un big brother en quelque sorte où les gens s’inscrivent pour être surveillé.
    J’ai eu beau chercher, je ne vois pas l’interêt de ce site car au mieux c’est indolore, au pire ça vous amène de petits tracas (genre spam) aux gros problèmes (vos infos sont quand meme dans les mains de n’importe qui – et tout le monde ne voit pas la vie en rose).
    Donc, pourquoi un tel succès alors que il n’y a aucun apport technologique ? Avant, pour communiquer avec ses amis, y’avait le café du coin, le téléphone, le mail, le chat, msn, skype… Peut être simplement le culte du « moi je »…
    Perso., une vitrine professionnelle sur un site comme linkedin ou viadeo sont bien suffisante pour se faire de la pub et gagner sa croute… Pour le reste, pas besoin de fesse de bouc pour rester en contact avec mes amis… Vivons heureux, restons cachés !

  • Le 12 janvier 2010 à 16:16 par kerlo

    facebook n apporte que des ennuis. les moins jeunes retrouvent leur premier amour et fantasment sur leur passe!!!!!!!!!!!

  • Le 2 juillet 2010 à 21:24 par MOUADA

    face book est une belle betises c’est malheureux de voir des personnes mettre la vie d’autres personnes qui n’en meme pas face book , des amis viennent chez vous et le lendemain les photos sont sur face book je n’en veux pas a face book car nous sommes dans un monde il n ya plus de vie privée,les gens dévoiles leurs vie et les gens aiment c’est devenu leurs réligions voila c’est le mot leurs réligions!

  • Le 1 août 2010 à 20:39 par Véro

    En même temps le plus simple pour que sa vie privée le reste c’est tout simplement de ne pas s’inscrire sur ce genre de site ou à la rigueur de ne donner que des informations limitées. Mais bon maintenant c’est la mode du « MOI je fais ceci » ou « MOI j’aime cela », alors qu’en réalité tout le monde s’en fout ! C’est comme les imbéciles qui se donnent en spectacle dans les émissions de téléréalité, à la base personne ne les as forcés, donc je n’ai pas envie de les plaindre…

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

14:21:37