Facebook et Zynga prennent leurs distances

Facebook et Zynga vont entretenir une relation plus distante. Les deux parties ont assoupli les termes du contrat qui les lie depuis 2010. Au bénéfice du premier et au grand dam du second ?

Facebook Zynga social gaming

Facebook et Zynga vont désormais entretenir une relation plus distante.

Le réseau social de Mark Zuckerberg et l’éditeur de jeux spécialiste du « social gaming » ont remodelé les termes de l’accord qui les lie depuis 2010.

Vraisemblablement au désavantage du second, déjà dans une mauvaise posture depuis plusieurs mois.

Voué à entrer en application le 31 mars 2013, cet amendement dépossède Zynga de plusieurs privilèges dont il disposait de longue date.

Le document remis à la Commission américaine en charge des opérations de Bourse (SEC) atteste du traitement préférentiel qui prévalait dans le contrat entre les deux parties.

La nouvelle politique applicable au printemps prochain présente un double tranchant pour Zynga, qui en tire tout de même, dans l’absolu, des bénéfices, lui permettant d’accélérer la mise en oeuvre de sa propre plate-forme de social gaming.

Et d’y apposer sa patte. Plus rien ne l’oblige en effet à afficher les encarts publicitaires de Facebook, ni même à utiliser la monnaie virtuelle du réseau social (les Crédits).

Mais en vertu de cet accord, Facebook ramène tous les éditeurs sur un pied d’égalité. Une porte-parole qui s’est confiée à Reuters atteste de cette remise à plat.

« L’utilisation de notre plate-forme par Zynga est désormais soumise aux mêmes conditions que pour le reste de notre écosystème de partenaires« , résume l’intéressée.

Ce que Zynga gagne en indépendance, il le perd ainsi en visibilité : Facebook n’affichera plus expressément de bannières et de liens promotionnels vers le site zynga.com.

La prise de distance s’applique également aux interfaces de programmation (API). L’intégration de fonctionnalités comme la messagerie instantanée et des listes d’amis est compromise.

Au début de l’année, les analystes avaient entrevu des signes avant-coureurs de cette rupture. Une modification de l’algorithme avait coïncidé avec la chute des revenus de Zynga à l’issue du 2e trimestre.

Ce vendredi 30 novembre, à la mi-journée à New York, l’action Zynga (ZNGA) s’affiche en fort recul de 7,63%, à 2,42 dollars.

Rappelons que l’entreprise a annoncé il y a quelques semaines le licenciement de 5% de ses effectifs aux Etats-Unis, soit environ 150 salariés, et la désactivation de 13 jeux de son catalogue.

Dans la foulée, le Russe Mail.ru a revendu ses parts détenues dans la société.

___________
A voir aussi
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous incollable sur Facebook ?

Crédit photo : Andresr – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Facebook et Zynga prennent leurs distances

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

07:24:12