Factoris : facturation et finance sur le Web

Mobilité

Pour les entreprises désireuses d’externaliser leur facturation, Factoris, filiale de l’éditeur ICway, offre une solution distribuée en mode ASP. Accessible via le navigateur, cette solution pourra s’accompagner de services administratifs et financiers en ligne.

Factoris ne se contente pas d’offrir une solution externalisée de facturation aux PME-PMI et aux grands comptes : outre la location de son application de facturation, cet ASP (Application service provider) français propose des services administratifs et financiers. Son offre ? L’accès à une plate-forme d’e-billing et à un éventail de services en ligne couvrant le cycle de facturation : traitement de la facture, exportation comptable, édition papier de la facture, publipostage, relance avec des profils d’échéances assortis de reporting, recouvrement, pré-contentieux, contentieux, assurance crédit, affacturage, affacturage confidentiel… Et pour assurer cette prestation, du calcul de facture en passant par la gestion et le financement des créances, Factoris signe des partenariats avec des acteurs du monde de “l’ancienne économie” : Coffreco pour le recouvrement et le contentieux, la SFAC (Société française d’assurance crédit) et le cabinet de courtiers Lacroix & Sablayrolles. Ces deux derniers paient les factures à l’entreprise avant la date de recouvrement. Et les clients de l’entreprise paieront donc ces intermédiaires. Gérard Carnet, Pdg de Factoris résume : “Toutes les applications directes et indirectes de facturation sont mutualisées. Ce qui fait tomber le coût moyen de la facture ? évalué entre 400 et 600 francs HT selon l’étude de la Cegos ? à 100 francs HT”.

La facturation colle bien au modèle de la location d’application en ligne et les ASP ont besoin d’outils d’e-billing. Sur ce marché, des éditeurs deviennent ASP comme Captura, spécialisé sur la gestion de notes de frais (voir édition du 2 août 2000). Et des géants comme Hewlett-Packard avec IP-Billing-on-tap, lancent leurs solutions dès le début de l’année (voir édition du 10 février 2000). Dans leur sillage, de nouveaux entrants, spécialisés dans la gestion des achats internes (e-procurement) s’associent à des banques. Parmi eux, Ariba (voir édition du 24 août 2000)

Gérard Carnet précise : “L’offre de Factoris implique un abonnement de 24 mois et un coût de mise en place avec l’audit, le paramétrage et la mise en service qui variera entre 50 000 et 100 000 francs HT. Développée en Java et fonctionnant avec les bases de données d’Oracle, l’architecture intégrera plus ou moins de modules spécialisés. L’atout de cette solution réside surtout dans la flexibilité du paramétrage. Ce qui est utile aux sociétés qui changent régulièrement leur matrice de tarifs à appliquer, la nature des données, ou qui veulent assurer la gestion des exceptions…”. Aussi, contrairement à une solution hébergée dans l’entreprise, les modifications sont permises sans faire exploser les coûts. L’assistance se montera à 5 000 francs HT par mois. Mais l’avantage le plus évident est organisationnel. L’entreprise se concentre sur son coeur de métier, les contraintes inhérentes à la facturation étant prises en compte : volumes, horaires, calendriers des livraisons, gestion multi-devises, etc. Factoris est issue en juin dernier de l’éditeur ICway qui a développé l’outil de facturation pour les opérateurs de télécommunications. Distribuée en ASP, la solution sera examinée à partir d’un volume de 300 factures par an, indique Gérard Carnet.

Pour en savoir plus :

* Factoris

* ICway


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur