Facturation électronique : les PME toujours frileuses

EntrepriseRégulations
facture PME sage

Selon le baromètre “Les PME et la facture électronique” de Sage, moins d’un tiers des petites et moyennes entreprises ont recours à la dématérialisation de leurs factures.

Selon le premier baromètre de Sage « Les PME et la facture électronique »,  le marché de l’e-facture en France reste balbutiant.

Sur les 1 144 petites et moyennes interrogée, en termes de volume de factures émises (électroniques ou papier), 35% d’entre elles envoient de 1 000 à 5 000 factures par an (et 30% en envoient entre 100 et 1000).

Le volume de factures reçues est légèrement supérieur : 41% des PME déclarent recevoir de 100 à 1000 factures par an, 37% indiquent traiter un volume de 1000 à 5000 factures.

Mais seulement 28% d’entre elles ont recourt à la dématérialisation de ces factures.

En faisant appel aux factures électroniques, les PME misent avant tout, selon Sage, sur la simplicité (consultation, traitement, archivage), la traçabilité (suivi de l’envoi, accusé de réception) et les gains de productivité.

Cette dématérialisation, pour 43% des structures sondées, répond avant tout à une contrainte imposée par les clients donneurs d’ordres.

Toutefois, le développement de l’utilisation des factures électroniques est aujourd’hui freiné par des technologies et des modes de transmission « encore très rudimentaires ».

Le mode d’envoi des factures électroniques le plus utilisé par les PME est le PDF simple par e-mail (83% des entreprises interrogées).

« Les PME ne perçoivent pas encore totalement la valeur ajoutée dont elles pourraient bénéficier dans le cadre d’une offre intégrant le processus complet  de dématérialisation « machine to machine ». Le PDF, pourtant le mode le plus usité, n’est pas celui qui apporte le plus de bénéfices que ce soit en termes de traçabilité et d’automatisation des processus », note Magali Kolnik, chef de marché dématérialisation de Sage.

sage facture electronique pme

Toutefois, certaines activités sont plus avancées dans le processus d’envoi et de gestion des factures électroniques. Les secteurs des  banques, assurances et services financiers utilisent  l’EDI (Echange de Données Informatisées) pour 20% des PME interrogées, le secteur de la distribution à hauteur de 13%.

 

Méthodologie :
Sage a interrogé 1 144 entreprises clientes en juin 2012 dans le cadre de son premier baromètre annuel “Les PME et la facture électronique”.58% des entreprises interrogées évoluent dans le BtoB, 24% dans le BtoC, 8% dans le BtoA et 10% en mixte.Le champ d’observation est celui de l’activité BtoB sur le segment de marché PME.L’échantillon se compose de 94% d’entreprises de moins de 100 salariés. Les secteurs d’activité les plus représentés sont le commerce, la distribution, les services et l’industrie.

——————————————————————————–

Quiz : Vous souvenez-vous du Minitel ?

 

 

Crédit image : Copyright Leszek Glasner-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur