Facturation Internet mobile : des systèmes d’alerte et de blocage seront instaurés

Mobilité

Luc Chatel prend des mesures pour mieux informer les clients mobiles et éviter les dérives.

Dans la foulée des mesures portant sur les garanties renforcées des cyber-consommateurs, Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation et porte-parole du gouvernement, a évoqué le cas de la tarification des offres d’Internet mobile.

Les opérateurs sont invités à “améliorer la présentation de l’information” pour le client final sur ce point précis. Le Conseil national de la consommation (CNC), d’un nom d’une instance consultative comprenant notamment des représentants d’associations de défense des consommateurs comme UFC-Que Choisir, sera saisi dans ce sens.

Plus impliquant d’un point de vue déploiement technique : à la lumière d’un rapport de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) remis dans le courant de l’été 2008, le gouvernement demande aux opérateurs sont invités à mettre en place avant fin juin “des dispositifs d’alerte et de blocage de la facturation dès lors qu’un certain montant critique de dépense d’internet mobile est dépassé”. La Fédération française des télécoms (FFT) est mise à contribution dans ce sens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur