Facturation SFR : le centime qui fâche

CloudRéseauxTrès haut débit

Selon UFC-Que Choisir, SFR facture un centime de plus des abonnements mensuels (téléphonie, Internet) à l’insu de certains clients. Entre “bug informatique” et “calcul affiné des taux TVA”, l’opérateur peine à se justifier.

UFC-Que Choisir a repéré une série d’anomalies dans la facturation mensuelle de certains clients de SFR, qui est majorée d’un centime sans la moindre explication.

Cette mini-ponction peut affecter des consommateurs ayant opté pour une offre de téléphonie ou une formule d’accès Internet chez l’opérateur.

Ainsi, des clients se sont retrouvés avec des factures à 29,91 euros pour un forfait ADSL “Neufbox” (alors que le prix TTC est de 29,90 euros) ou un forfait téléphonique avec prélèvement de 39,91 euros (au lieu de 39,90 euros).

Selon l’association de défense des consommateurs, SFR reconnaît le léger décalage et évoque “un problème informatique”.

Le service de presse de l’opérateur précise : “les montants unitaires sont arrondis au centime le plus proche. Leur somme peut différer du montant total.”

Autre raison invoquée : ce centime de plus pourrait “surgir” lors des calculs des différents barèmes de TVA appliqués (5,5% pour la TV par ADSL, 19,6% pour Internet et la téléphonie sur IP par exemple).

C’est illégal, considère UFC-Que Choisir. Dans la facturation des offres destinées au grand public, seul le montant TTC doit être pris en compte.