FAI : qui veut d’Alice en France ?

Mobilité

La branche d’accès Internet de Telecom Italia en France serait à vendre. Ses concurrents commencent à prendre position.

Ce n’est pas tout à fait une surprise mais l’information restera à confirmer. Selon Le Figaro en date du 7 janvier, la branche française du fournisseur d’accès Internet  Alice serait désormais à vendre. Le quotidien rapporte que que sa maison-mère Telecom Italia a confié à Calyon, une banque d’affaires filiale du Crédit agricole, la mission de trouver un repreneur pour l’activité FAI. Contacté par Vnunet.fr lundi aaprès-midi, Telecom Italia France se refuse à confirmer ou infirmer cette information.

Face à la concentration des acteurs sur le marché de l’accès Internet en France, la vente d’Alice a déjà été évoquée courant 2007. Mais le groupe italien a concentré ses efforts sur la restructuration interne (notamment en termes de modification capitalistique) plutôt que sur sa stratégie internationale (Alice est également exploitée en Allemagne et en Angleterre). Se pose donc la question de quel repreneur et pour quel montant.

Bouygues Telecom pourrait se montrer intéressé

Quels seraient les prétendants au rachat d’Alice en France ?  Neuf Cegetel, le champion de la croissance externe qui finit de digérer Club Internet et qui devrait lui-même se faire avaler par SFR (si les autorités de la concurrence lui en donnent le feu vert), indique qu’il regarde le dossier. Selon Dow Jones Newswire, Numéricable pourrait aussi monter au créneau.

Ce n’est pas tout à fait une surprise mais l’information restera à confirmer. Selon Le Figaro en date du 7 janvier, la branche française du fournisseur d’accès Internet  Alice serait désormais à vendre. Le quotidien rapporte que que sa maison-mère Telecom Italia a confié à Calyon, une banque d’affaires filiale du Crédit agricole, la mission de trouver un repreneur pour l’activité FAI. Contacté par Vnunet.fr lundi aaprès-midi, Telecom Italia France se refuse à confirmer ou infirmer cette information.

Face à la concentration des acteurs sur le marché de l’accès Internet en France, la vente d’Alice a déjà été évoquée courant 2007. Mais le groupe italien a concentré ses efforts sur la restructuration interne (notamment en termes de modification capitalistique) plutôt que sur sa stratégie internationale (Alice est également exploitée en Allemagne et en Angleterre). Se pose donc la question de quel repreneur et pour quel montant.

Bouygues Telecom pourrait se montrer intéressé

Quels seraient les prétendants au rachat d’Alice en France ?  Neuf Cegetel, le champion de la croissance externe qui finit de digérer Club Internet et qui devrait lui-même se faire avaler par SFR (si les autorités de la concurrence lui en donnent le feu vert), indique qu’il regarde le dossier. Selon Dow Jones Newswire, Numéricable pourrait aussi monter au créneau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur