Faille dans AIM : 100 millions de victimes potentielles

Cloud

Une faille de sécurité affecte le logiciel de messagerie d’AOL, permettant de pénétrer à distance sur l’ordinateur d’un utilisateur. Plus de 100 millions d’entre eux sont concernés. AOL déclare avoir corrigé le trou de sécurité au niveau des serveurs.

Et un nouveau trou de sécurité ! Cette fois, la victime est AIM (AOL Instant Messenger), le logiciel de messagerie d’AOL. Le site w00w00! signale que la faille de sécurité concerne la version stable (4.7.2480) et la bêta (4.8.2616) pour Windows, tout en précisant que “la plupart des versions antérieures à la 4.7 sont également vulnérables”. En revanche, les versions “en ligne” sous Netscape ou AOL ne sont pas concernées.

La faille en question affecterait l’option “Jouer avec un ami”. Elle reposerait sur un débordement de la mémoire tampon (un buffer overflow) et permettrait à un usager distant de prendre la main sur la machine “infectée” sans pouvoir éjecter l’indésirable (à moins de couper la communication Internet), ni l’identifier. Plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde, selon AOL, seraient concernés par le problème.

Sécurité renforcée

AOL déclare avoir corrigé le problème au niveau serveur, ce qui évite à l’utilisateur de mettre son logiciel à jour. Celui-ci peut renforcer la sécurité de son système en installant un filtre développé par Robbie Saunder. L’utilisateur pourra également changer ses Préférences et choisir de n’accepter d’être contacté que par les utilisateurs identifiés (issus de la liste personnelle). AOL n’a pas daigné diffuser l’information, pas plus sur le site français que sur le site américain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur