Une faille généralisée sur les terminaux Android

CloudMobilitéOS mobiles
android-faille-securite

Microsoft Research contribue à la découverte d’une faille associée à la mise à jour Android et liée à la gestion des permissions accordées aux applications.

Des chercheurs de l’Université de l’Indiana et Microsoft Research ont mis au jour une faille de sécurité d’Android affectant potentiellement un milliard de terminaux.

Cette vulnérabilité, qui concerne le système de mises à jour l’OS mobile de Google, élèverait les privilèges d’accès à des fonctions de certaines applications téléchargées, à l’insu du détenteur du smartphone ou de la tablette. Ainsi, la géolocalisation, qui nécessite l’autorisation expresse de l’utilisateur (après Android 4.3 ou Jelly Bean), serait accessible par défaut.

Comment fonctionnent ces “Pileup flaws” ? En fait, elles jonglent avec les mises à jour de l’OS. Les nouvelles fonctions seraient automatiquement enclenchées sur les applications déjà téléchargées. Et ce, sans avertir l’utilisateur final. Du coup, le système d’avertissement visant à savoir quelles fonctions sont enclenchées sur l’application avant son usage devient caduque.

Toutes les versions d’Android sont concernées par la vulnérabilité, ce qui représente plus d’un milliard de terminaux potentiellement, selon Silicon.fr. La faille n’est pas à classer dans la catégorie “critique”. Les applications ne sont pas en mesure de compromettre l’intégrité du système Android. Néanmoins, des exploitations de données personnelles à des fins malveillantes ne sont pas exclues.

TechWeekEurope décrit plusieurs scénarios comme la possibilité donnée à une application malicieuse d’avoir accès aux mails vocaux, aux identifiants de l’utilisateur, à l’historique des appels et des notifications d’applications.

La faille non corrigée pourrait également servir à empêcher l’installation d’applications critiques pour le système comme Play Services (utilisé pour actualiser les apps de Google et celles de Google Play).

Entre Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) et Android 4.4 (KitKat) sont apparus de nouvelles opportunités d’accès pour les applications comme la possibilité de se lier à un service NFC, d’accéder au dictionnaire utilisateur, de lire et écrire dans un flux social, de géolocaliser le terminal, ou encore de demander à une application de répondre à un appel.

Le rapport des chercheurs et de Microsoft est intitulé : Upgrading Your Android, Elevating My Malware: Privilege Escalation Through Mobile OS Updating (PDF)

android-faille-securite
Crédit image : Kirill__M pour Shutterstock

Quiz : Etes-vous incollable sur Android ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur