Fast View : comment Twitter introduit la publicité VIP

MarketingPublicitéSocial Media
twitter-fast-view
0 4

Avec l’offre Fast View, Twitter propose aux marques de réserver, pendant 24 heures, le premier emplacement publicitaire dans les timelines des utilisateurs.

Abandonner l’ordre chronologique inversé au profit d’un agencement des tweets selon leur pertinence ? L’éventualité d’une telle réorganisation du fil Twitter a fait polémique la semaine passée.

Tant et si bien que Jack Dorsey, cofondateur et principal dirigeant de la plate-forme de micro-blogging, a dû intervenir pour éteindre l’incendie et apaiser la colère des twittos qui s’étaient réunis sous la bannière #RIPTwitter.

Un message à retenir : si la porte n’est pas fermée pour une timeline assistée par algorithme, le système actuel – du tweet le plus récent au plus ancien – ne sera pas abandonné jusqu’à nouvel ordre.

Pour l’heure, le vent du changement souffle du côté des annonceurs avec l’offre First View, officiellement lancée ce 9 février.

Quelle proposition de valeur pour les marques ? La possibilité de réserver, pendant 24 heures, le premier emplacement publicitaire sur la timeline de twittos ciblés au préalable. Ce aussi bien sur Twitter.com que sur l’application mobile, avec une exploitation du format vidéo.

En attendant les résultats

Le marché américain est en première ligne. On nous annonce une disponibilité générale « dans les prochains mois ».

Inscrit dans la continuité des « Promoted Trends » qui permettent aux annonceurs de diffuser des messages publicitaires au bas de la page des sujets « à la une », First View s’ajoute à la liste des initiatives prises par Twitter pour monétiser sa base d’utilisateurs actifs (320 millions au dernier pointage).

En équilibre précaire*, la société de Jack Dorsey cherche aussi à tirer profit de ces internautes qui utilisent ses services sans être connectés ou sans disposer d’un compte. Ils seraient plus de 500 millions, représentant une manne d’un milliard de dollars.

La capacité de Twitter à monétiser cette audience pourra être jugée ce soir (23 h à Paris) avec la présentation des résultats 2015, sur fond de rumeurs insistantes de rachat (les fonds Andreessen Horowitz et Silver Lake scruteraient le dossier).

* Le malaise s’est illustré récemment avec le départ de plusieurs hauts responsables : Alex Roetter, vice-président à l’ingénierie ; Kevin Weil, qui dirigeait l’équipe produit ; Katie Jacobs Stanton, vice-présidente aux contenus médias ; et le DRH Brian Schipper.

Crédit photo : Helga Lei – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur