Faux avis consommateurs : Belkin présente ses excuses

Mobilité

Un responsable de Belkin voulait poster des avis favorables sur un routeur “maison”. Un acte isolé maladroit et malhonnête, estime la direction.

Le fabricant d’accessoires informatiques compte dans ses rangs un employé un petit trop zélé… En effet, un certain Mike Bayard, chargé du développement de produits chez Belkin, proposait sur le site de recrutement Amazon Mechanical Turk de rémunérer certains internautes pour qu’ils laissent sur des sites de ventes des avis positifs concernant un routeur commercialisé par la firme américaine (le modèle F5U30).

Ce produit obtient régulièrement de mauvaises critiques sur les sites spécialisés, selon des informations révélées par le site The Daily Background le 16 janvier dernier.

Bien sûr, les internautes recrutés n’ont jamais testé les fonctionnalités du routeur en question. La petite annonce de recrutement n’était même pas dissimulée : un des rédacteurs de The Daily Background a facilement pu mettre la main dessus.

Mike Bayard proposait de payait 0,65 dollar pour chaque avis truqué positif publié. Et pour faciliter le travail de ces petites mains, le salarié de chez Belkin fournissait même quelques liens renvoyant vers les fiches du produits publiées chez des sites de vente en ligne. Un des liens proposés pointait vers la plate-forme Amazon.com.

Une fois mis au courant de ces agissements, la réaction de Belkin ne s’est pas faite attendre. Dès le 18 janvier, son président Mark Reynoso a publié sur le site de l’entreprise une lettre où il présente à ses clients ses plus plates excuses. Selon lui, l’attitude de Mike Bayard résulte d’une initiative individuelle. Dans ce communiqué, le fabricant se déclare “surpris”, et précise qu’il s’agit avant tout d’un “incident isolé”.

Le président ajoute que l’annonce mise en ligne par son employé a été supprimée. Il ajoute également qu’il travaille main dans la main avec ses sites partenaires pour être sûr qu’ils enlèvent de leur plate-forme les faux commentaires positifs.

Belkin a aussi promis de “multiplier les efforts pour regagné la confiance qu’il a perdu” auprès de ses clients. En revanche, aucune remarque n’a été faite sur le sort qui sera réservé à l’employé fautif…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur