Le FBI se met à la dématérialisation

Marketing

Fini le papier, le FBI joue la carte de la dématérialisation. Les agents du Bureau Fédéral d’Investigation se servent désormais d’un nouvel outil baptisé Sentinel leur servant à déporter tous leurs dossiers vers le Web.

S’il est bien un cliché qui a la vie dure, c’est celui du papier et autres interminables formulaires et rapports, dans la police et le renseignement ! Mais les dossiers cartonnés vont disparaître, en commençant par ceux du FBI.

Ainsi, le Bureau Fédéral d’Investigation a décidé de mettre en place un nouvel outil, résolument plus moderne, Sentinel. Déployée le 1er juillet, cette application Web permettra à pas moins de 20 000 agents quotidiennement de consulter et d’ajouter des informations relatives aux affaires, note Gizmodo.fr.

La transition ne s’est cependant pas faite rapidement. Le lancement était originellement prévu pour 2009, mais il aura fallu 600 millions de dollars, trois ans de plus et le développement de Trilogy, un projet mort-né de 170 millions de dollars.

Toujours est-il que le FBI en est pleinement satisfait, même si de nouveaux développements verront le jour année après année. « Un pas important pour le FBI vers les technologies de l’information », selon le directeur de l’agence, Robert S. Mueller, III.

 

 

Crédit image : Copyright Ruskpp-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur