Femtocell : SFR lance SFR Home 3G en solo en attendant une place dans la Neufbox

Cloud

Avec le boîtier Femtocell SFR Home 3G, SFR veut améliorer la couverture 3G à domicile. Un “accessoire de confort” qui sera intégré dans la prochaine génération Neufbox.

Le Femtocell débarque dans les offres SFR mais seulement comme “accessoire de confort” dans les foyers.

Pour l’intégration de cette technologie permettant de favoriser les communications 3G au sein des résidences directement dans la Neufbox, il faudra attendre la prochaine version de la set-top box attendue courant 2010.

En attendant, l’opérateur fait ses premiers pas en commercialisant un nouveau boîtier : SFR Home 3G.

Objectif : faciliter les communications (voix et data) passées en 3G depuis un mobile ou à partir d’un PC mobile connecté avec une clé 3G lorsque l’on se trouve chez moi et bénéficier d’une “couverture optimale”.

En effet, des murs très épais ou matériaux très isolants peuvent empêcher des transmissions fluides en 3G à l’intérieur des maisons ou si le foyer se trouve dans une zone non couverte par la 3G. Sachant qu’une cellule Fem est censée couvrir un périmètre de 15 mètres.

Ce système de connexion Internet sans fil est parallèle au service Wi-Fi communautaire proposé par la Neufbox.

Il suffit de relier le boîtier SFR Home 3G à sa set-top box ADSL traditionnelle pour l’accès Internet haut débit par un câble éthernet.

“Ce boîtier Femtocell peut être raccordé à n’importe quelle box d’un FAI”, assure Jean-Marc Tassetto, Directeur général Grand Public et Marketing.

Le boîtier SFR Home 3G peut être utilisé simultanément jusqu’à cinq utilisateurs pour des usages 3G/3G+ (voix, SMS, MMS, Internet sur mobile…).

SFR commercialise ce nouveau boîtier au prix de 199 euros. Il n’est pas associé à une offre spécifique d’abonnement télécoms.

SFR a retenu la solution NEC pour le Femtocell, apparue en Europe début 2008. Les boîtiers SFR Home 3G sont fabriqués par Ubiquisys, une société britannique spécialiste des connexions Femtocell.

Toujours au cours de cette conférence de presse, Frank Esser, P-DG de SFR, a reconnu que SFR avait pris du retard dans la couverture 3G qui aurait dû être achevée pour couvrir les besoins de la population en métropole. Quitte à être rappelé à l’ordre par l’ARCEP.

Actuellement, l’opérateur affiche une couverture de 80%. Elle devrait parvenir à 98% de la population d’ici fin 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur