Femtocellules : un premier standard voit enfin le jour

Mobilité

La technologie de femtocellules se dote de spécifications officielles, garantissant l’interopérabilité entre les points d’accès, pour une couverture 3G localisée.

C’est officiel : le 3GPP, l’organisme de normalisation des protocoles de réseau et de d’infrastructure télécom, vient de réussir à mettre au point le premier standard dédié à la technologie de femtocellules, avec le concours des organisations Femto Forum et Broadband Forum. Ce standard regroupe plusieurs spécifications ayant trait à l’architecture réseau, aux ondes radioélectriques, à l’administration de cette technologie et à la sécurité.

Les femtocellules consistent en des points d’accès permettant de créer des mini-réseaux 3G via une connexion haut débit IP standard de type ADSL, directement au domicile des abonnés ou dans les entreprises. Elles se matérialisent sous la forme de petits appareils plug-and-play de faible puissance, qui offrent une couverture 3G localisée et une capacité dédiée en utilisant la connexion haut débit de l’abonné comme liaison.

La mise en place de standard représente ainsi une véritable opportunité pour les industriels, qui ont besoin d’une spécification bien précise pour déployer massivement des femtocellules. Autre avancée de taille : ce standard va aussi permettre de garantir l’interopérabilité entre les différents points d’accès du réseau, et ce, quel que soit le constructeur. Un point crucial pour espérer pouvoir toucher des millions d’utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur