Fermeture de Vine : la boucle est bouclée sur Giphy.com

Apps mobilesBases de donnéesData-stockageMobilité
giphy-levee-fonds
4 2

Après l’annonce de la fermeture de Vine par Twitter, Giphy se tourne vers les utilisateurs en leur proposant d’importer leurs créations sur son propre service.

La semaine dernière, Twitter annonçait la fermeture à venir de l’application mobile Vine. La plate-forme de microblogging précisait que le site serait, lui, maintenu pour une durée indéterminée.

Il n’en fallait pas plus pour donner des idées à la concurrence. Giphy revendique son amour pour les Vines, ces courtes vidéos qui tournent en boucle : « Nous aimons les boucles et voilà pourquoi nous avons construit un outil d’importation vous permettant de convertir vos Vines en GIFs! »

C’est parce que « les boucles sont infinies » qu’elles doivent trouver une seconde vie sur Giphy, explique l’entreprise.

vine-to-giphyContrairement à Vine, qui s’appuie sur des vidéos, Giphy a connu le succès grâce aux GIF animés, ces animations graphiques de quelques secondes essaimées sur le Web, Twitter, Facebook et sur la messagerie Outlook.com de Microsoft.

Giphy.com est aussi bien une base de données qu’un moteur de recherche lancé en 2013 par Jace Cooke et Alex Chung.

Contrairement aux vidéos de Vine, les GIF animés n’intègrent pas le son. C’est la raison pour laquelle l’outil de Giphy conserve également la vidéo, en plus de la conversion en GIF partageable sur Giphy.

Très simple, l’outil nécessite de s’identifier sur Giphy, avant de copier et de coller l’URL de votre compte Vine afin d’importer l’intégralité des Vines. Un courriel est ensuite envoyé dès que la conversion est terminée. S’il n’est permis d’importer que le contenu d’un seul compte Vine, il reste possible de contacter Giphy pour en importer plusieurs.

Giphy gagne de l’influence à l’ère des réseaux sociaux grâce à son potentiel de monétisation.

En février 2016, la société new-yorkaise avait bouclé une levée de fonds de 55 millions de dollars auprès de Lightspeed Venture Partners, General Catalyst Partners, RRE, Betaworks, Lerer Hippeau Ventures, CAA et d’autres investisseurs déjà présents dans le capital. En tout, Giphy.com a levé environ 79 millions de dollars depuis sa création sous la houlette de l’incubateur Betaworks. La valorisation du moteur tournerait autour de 300 millions de dollars.

(Crédit images : @Giphy)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur