Fibre à 200 Mbit/s : Bouygues Telecom s’engage dans la course aux débits

Cloud
bouygues-telecom-fibre

Le réseau fibre de Bouygues Telecom supporte désormais des débits de connexion jusqu’à 200 Mbit/s. Mais peu d’abonnés sont éligibles pour le moment.

Dans la course au très haut débit, la 4G cristallise actuellement les ambitions des opérateurs, mais la compétition passe aussi par les réseaux fixes et plus particulièrement la fibre optique.

Bouygues Telecom prend à son tour l’initiative en relevant à 200 Mbit/s la vitesse maximale de connexion de ses abonnés Bbox Sensation, soit le double ce qui leur était délivré depuis le lancement des 100 Mbit/s en novembre 2010 (et 30 Mbit/s en zone non éligible).

Applicable sans augmentation de prix (37,90 euros TTC par mois), la transition ne concerne toutefois qu’un nombre restreint d’abonnés. Et elle n’est pas automatique : les démarches s’effectuent auprès du service clients.

L’offre box très haut débit de Bouygues Telecom exploite essentiellement l’infrastructure fibrée de Numericable.

Elle s’appuie aussi sur un réseau construit à travers des accords d’investissement signés avec SFR (décembre 2010) et Orange (janvier 2012), pour couvrir les zones denses et moyennement denses.

A terme, 7 millions de foyers seront potentiellement connectables à 200 Mbit/s.

Pour l’heure, seuls 1,5 million de foyers pourront réellement en bénéficier, dont 1 million à Paris (et Saint-Mandé/Vincennes, dans le Val-de-Marne), puis 420 000 répartis entre Lyon, Marseille et Nantes.

Comme le note Silicon.fr, seule la technologie FTTLA (“Fiber To The Last Amplifier”, la fibre s’arrêtant au quartier ou en pied d’immeuble, où elle est prolongée par un câble coaxial pour la terminaison du réseau) est concernée par la nouvelle capacité.

La commercialisation du 200 Mégas sur la technologie FTTH (“Fiber To The Home”, soit la fibre jusqu’au domicile) est prévue d’ici la fin d’année sur 1 million de prises à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nice. Au total, 2 millions de prises seront éligibles d’ici fin 2013.

Numericable avait pris position dès janvier 2012 sur cette question du 200 Mbit/s. SFR a pour sa part poussé, voici quelques semaines, sa fibre à 300 Mbit/s.

Orange et Free effectueraient eux aussi des tests pour dépasser les 100 Mbit/s en réception (tandis que le débit montant resterait de 50 Mbit/s).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous Bouygues Telecom ?

Crédit photo : Sam72 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur