Fibre : Bouygues Telecom prêt à investir sous conditions

Cloud

La filiale télécoms du groupe Bouygues enclenche un projet fibre. Mais elle pourrait saisir le Conseil d’Etat, considérant que la règlementation fixée par l’ARCEP est inutile et coûteuse.

Bouygues Telecom est prêt à se lancer dans la fibre mais sans bourse délier.

A l’occasion de la présentation des résultats annuels du groupe Bouygues, la filiale télécoms a fait savoir qu’elle comptait davantage s’impliquer directement dans le très haut débit.

Selon Les Echos, il s’agit de “quelques dizaines de millions d’euros” pour 2010 sur Paris. Une soixantaine d’ingénieurs travailleraient en interne sur le sujet.

Jusqu’ici, Bouygues Telecom s’était contenté d’annoncer un partenariat très haut débit avec Numericable. Les premières offres devraient émerger dans la courant du printemps.

Mais visiblement, au regard de sa percée dans le triple play (voir quadruple play) avec son offre Ideo – Bbox, l’opérateur affiche des ambitions plus fortes au-delà de la simple incursion dans l’ADSL.

Mais ce déploiement dans la fibre se veut raisonnable, quitte à bousculer les règles établies par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Ainsi, Martin Bouygues, P-DG du groupe éponyme (BTP, immobilier, audiovisuel, mobile), serait prêt à saisir le Conseil d’Etat pour “un déploiement de la fibre plus efficace et véritablement concurrentiel”.

Bouygues Telecom considère que le choix du multi-fibre (une fibre par opérateur dans chaque bâtiment), privilégiée par le régulateur télécoms, est “techniquement inutile” et coûteux.

De plus, France Telecom – Orange serait favorisé dans le déploiement en raison de base de clients installés en téléphonie fixe.

“Inutile et coûteux”. Cette prise de position de Bouygues Telecom se rapproche pourtant de celle de France Telecom- Orange défendue en 2009.

Mais, depuis, l’opérateur historique a pris acte des “règles du jeu” de l’ARCEP en matière d’installation de la fibre et semble s’y accommoder. Il a récemment annoncé son intention de relancer les investissements dans la fibre après une période de gel.

Voir également : dossier spécial : Fibre : la ruée vers le très haut débit


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur