Fibre : Bruxelles approuve le projet THD Seine

Cloud

Le département des Hauts-de-Seine a reçu l’aval des autorités européennes pour débuter le chantier d’un réseau local très haut débit. “Enfin”, pourrait-on dire.

La Commission européenne a donné son feu vert pour le déploiement de la fibre optique sur 100% du département des Hauts-de-Seine.

Un consortium industriel télécoms sera chargé de la réalisation de ce chantier et de la gestion du réseau très haut débit : Numéricable, Eiffage et LD Collectivités (groupe SFR).

En décembre 2007, l’opérateur Colt Telecom avait contesté le financement partiel du projet par des fonds publics et avait déposé une plainte devant la Commission européenne.

Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine, se réjouit que Bruxelles ait “enfin” approuvé le projet THD Seine.

Récemment, l’organe exécutif européen a fixé les lignes directrices en matière de financement des réseaux haut débit et très haut débit.

Les premiers déploiements vont démarrer d’ici la fin de l’année. Courant 2010, les premiers foyers alto-séquanais bénéficieront du très haut débit.

Ce réseau sera déployé en 6 ans et comportera à terme 820 000 prises optiques. A terme, il est prévu que l’ensemble des administrations, des entreprises, des établissements scolaires et des lieux publics qui seront raccordables.

Ce projet d’infrastructure passif et neutre nécessite un investissement de 442 millions d’euros dont 59 millions à la charge du département pour couvrir les zones “non rentables”.

A lire également : dossier spécial : Fibre : la ruée vers le très haut débit


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur