Fibre optique à domicile : Orange inaugure sa première offre commerciale

Cloud

A partir de mars, France Télécom proposera via la fibre une offre triple play
à 100 Mbit/s à 45 euros. Elle sera d’abord disponible sur Paris et les
Hauts-de-Seine.

La fibre optique résidentielle (FTTH) vient de franchir une nouvelle étape en France. Le 1er mars prochain, France Télécom lancera sa première offre commerciale baptisée La Fibre sous la marque Orange. Pour moins de 45 euros par mois (location de la Livebox optique à 3 euros en sus et engagement d’un an), l’abonné bénéficiera d’une connexion à 100 Mbit/s en réception et 10 Mbit/s en émission, de la téléphonie illimitée et d’une offre audiovisuelle (36 chaînes nationales et internationales).

A cette offre de base s’ajoute des options payantes : les débits symétriques (100 Mbit/s en réception comme en émission) pour 20 euros/mois, un deuxième flux vidéo/poste de télévision pour 7 euros, l’enregistrement des émissions sur le magnétoscope numérique maison pour 7 euros également… L’abonné qui souhaite bénéficier de toutes ces options se verra facturer près de 82 euros par mois. Sans les coûts de raccordement (100 euros) cependant offerts jusqu’en juin 2007 tout comme l’installation à domicile (1 euro).

“Lors de notre phase pilote, nous avons constaté que nos clients avaient des besoins très variés”, explique Yves Parfait, directeur du projet FTTH France chez l’opérateur, “nous avons donc pensé qu’une offre modulaire serait mieux adaptée.” L’offre “intégrale” se révèle cependant plus onéreuse que les 70 euros réclamés pour la phase pilote d’expérimentation de la fibre optique annoncée en janvier 2006 et dont les conditions restent d’ailleurs valables pour les intéressés.

Une place aux opérateurs alternatifs

En investissant les immeubles, France Télécom prend une avance certaine sur la concurrence. L’architecture du réseau laissera cependant une place aux opérateurs alternatifs qui pourront commercialiser leur “box” et autres ser vices liés, comme le préconise l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et le ministre de l’Industrie. “Nous avons déployé le réseau de la manière la plus ouverte possible”, soutient Yves Parfait, “le câblage est réutilisable par l’opérateurs tiers à partir du boîtier installé au pied de l’immeuble et une fibre sera déployée par foyer”.

L’accès au réseau optique passera naturellement par des accords contractuels d’exploitation et de réciprocité pour le déploiement de la fibre dans l’immeuble. Dans la mesure ou ce nouveau marché ne connaît pas encore de régulation comme ce fut le cas avec l’ADSL, il sera intéressant de vérifier que l’accès des opérateurs au FTTH se fera dans des conditions de saine concurrence. La condamnation de Wanadoo pour abus de position dominante sur le marché de l’ADSL dans les années 2000 et confirmée par la Commission européenne en janvier 2007 devrait faciliter l’instauration d’un environnement commercial équilibré.

Un million de foyers raccordables

Mais l’heure n’en est encore qu’au déploiement. Ou plus exactement au ” pré-déploiement” du réseau fibré. Une phase intermédiaire qui s’inscrit dans le calendrier annoncé en décembre 2006. A l’horizon 2008, un million de foyers seront raccordables pour un investissement total de 270 millions d’euros. Cette phase de pré-déploiement prévoit l’extension, dès le 1er mars, de nouveaux foyers raccordables dans les zones pilotes constituées de Paris (3e, 4e, 6e, 7e, 13e et 16e arrondissements) et de certains quartiers de cinq villes des Hauts-de-Seine (Asnières, Boulogne Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Rueil-Malmaison et Villeneuve la Garenne). Environ 12 000 foyers seront alors raccordables contre 850 aujourd’hui (sur un pilote de 1000 prises).

Dans le courant du deuxième trimestre 2007, trois nouveaux arrondissements seront ouverts (5e, 15e et 17e) ainsi que trois nouvelles villes (Clichy la Garenne, Levallois et Neuilly sur Seine). La fibre sera inaugurée en province dans le courant du premier semestre avec Marseille, Toulouse, Lille, Lyon et Poitiers. France Télécom attend 200 000 clients fibre optique pour la fin 2008. D’ici là, Free et Neuf Cegetel devraient avoir lancé leurs offres. Noos-Numéricâble a, de son côté, déjà commencé à déployer son offre 100 Mbit/s. Le ministère de l’Industrie ambitionne, de son côté, 4 millions d’abonnés FTTH d’ici 2012.

Bonus : découvrez l’interview vidéo d’Yves Parfait, sur Vnunet TV. Le Directeur de projet FTTH de France Télécom évoque la stratégie de déploiement de la fibre par l’opérateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur