Fibre optique : les opérateurs français bien représentés dans le top dix

Mobilité

Selon un tableau récapitulatif fourni par l’Idate sur le déploiement du très
haut débit, l’Europe se réveille face à l’Asie et aux Etats-Unis.

Selon l’Idate, le Japon et les Etats-Unis se sont précurseurs en matière de très haut débit. Mais l’Europe se réveille. Fin 2006, on recensait environ 10 millions d’abonnés à la fibre à domicile (Fiber To The Home ou FTTH) à travers le monde.

En l’état actuel, le vivier de clients FTTH est localisé en Asie et surtout au Japon (8 millions d’abonnés). Aux Etats-Unis, les Regional Bell Operating Companies (RBOC) du nom des opérateurs régionaux qui sont apparus lors de l’éclatement du momopole d’AT&T en 1984, sont prêts à déployer la fibre pour contrer l’influence des câblo-opérateurs en matière de très haut débit.

En Europe, les opérateurs télécoms se réveillent, tout en se montrant très sélectifs et très prudents. Néanmoins, en France, quatre opérateurs ont les déploiements THD sont encore très sélectifs et les opérateurs historiques prudents.

Néanmoins, les plans d’investissement prennent des proportions importantes. Selon le tableau fourni par le centres d’études et de conseil sur les thématiques Internet-télécoms, sur les dix principaux opérateurs qui s’impliquent dans le très haut débit, sept proviennent de l’Europe et trois en France (hors Numericable).

Marché de la fibre : une plus longue concertation en France

En avance sur la couverture ADSL du territoire, la France n’a visiblement pas l’intention de rater le coche en termes de déploiement de la fibre.

Encore faut-il que le marché s’organise. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) tente de mettre de l’ordre. Dans le courant de l’été, elle avait lancé une consultation publique sur “la situation concurrentielle des fourreaux de communications électroniques et leur régulation éventuelle”.

Dans ce document, trois scénarii susceptibles de justifier la mise en oeuvre éventuelle d’une régulation des fourreaux avaient été identifiés. L’Arcep vient juste d’annoncer l’ajout d’un quatrième scénario.

Compte tenu de l’évolution du dossier, l’autorité de référence dans le monde des télécoms propose de reporter au vendredi 5 octobre la date limite pour les contributions à la consultation publique sur les fourreaux (au lieu du 28 septembre initialement prévu).

En guise de prolongement, l’Arcep propose aussi de reporter à cette même date la date limite pour les contributions à la consultation publique sur la mutualisation de la partie terminale fibre optique.

FTTH : Le classement des dix principaux opérateurs mondiaux

Opérateurs
(par ordre alphabétique)
Investissements annoncés Echéances
annoncées
AT&T (USA) 4 milliards d’euros 2005-2007
Belgacom (Belgique) 600 millions d’euros 2010
Deutsche Telekom (Allemagne) 3 milliards d’euros nc
Fastweb (Italie) 1,6 milliard d’euros “en quatre ans”
France Telecom (France) 270 millions d’euros fin 2008
Free (France) 1 milliard d’euros 2012
Neuf Cegetel (France) 300 millions d’euros 2007-2009
NTT (Japon) 2,3 milliards d’euros fin 2005
Telecom Italia (Italie) 6,7 milliards d’euros 2016
Verizon (USA) 2 milliards d’euros “sur trois ans

Source : Idate, septembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur