Fibre optique : Numericable ouvre l’utilisation de sa box aux collectivités locales

Cloud
numericable

La box dédiée au très haut débit (fibre optique) de Numericable est désormais capable de fonctionner sur le réseau local de près de 150 communes du département de l’Ain (Rhône-Alpes).

Leader sur le marché français du très haut débit fibre avec 8,5 millions de prises activables et 1,2 million d’abonnés (bénéficiant d’entre 30 et 200 Mbit/s), Numericable pourrait bien accélérer l’élargissement de son empreinte et son marché. Le câblo-opérateur annonce une nouvelle offre en direction des collectivités locales.

Numericable a développé une offre de service technique compatible avec les réseaux d’initiative publique existants. Ce qui signifie que la Box by Numericable et la plate-forme de services de l’opérateur sont potentiellement disponibles sur les réseaux numériques déployés à l’initiative des collectivités.

L’opérateur a validé son offre technique à partir d’une série de tests menés en partenariat avec le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Energie et d’e-communication de l’Ain) sur le réseau local.

Autrement dit, les habitants de l’Ain pourront bénéficier des mêmes services que ceux de Numericable (télévision, téléphonie, bande passante jusqu’à 200 Mbit/s, etc.) notamment distribués dans le département voisin du Rhône (240 000 prises câblées).

« C’est comme s’ils étaient raccordés au backbone de Numericable », schématise Jérôme Yomtov, directeur général délégué de l’opérateur.

Lancé en 2007 avec un budget de 240 millions d’euros, le réseau en fibre optique de l’Ain desservira les 419 communes du département d’ici 2015.

Aujourd’hui, 146 d’entre elles profitent de services très haut débit opérés par 7 fournisseurs d’accès grand public locaux (et plus d’une vingtaine pour les professionnels, dont Completel, la branche entreprises du groupe Numericable).

Les tests sont validés, mais il est encore trop tôt pour dire quand Numericable sera en mesure de lancer ses offres sur ce réseau. « Il reste encore des investissements à faire », concède Jérôme Yomtov, sans préciser lesquels.

De plus, les conditions commerciales ne sont pas encore fixées avec le SIEA visiblement ravi de voir un acteur national arriver sur son territoire. « On espère que Numericable vienne sur le réseau le plus tôt possible », déclare Michel Chanel, vice-président du syndicat intercommunal.

L’air de rien, c’est un formidable marché qui s’ouvre à Numericable. Si le câblo-opérateur planifie de couvrir 10 millions de foyers français avec sa propre infrastructure fibre, rien n’était prévu pour les quelque 15 millions de résidences restantes.

En rendant sa box compatible avec les réseaux fibre des collectivités locales, une bonne partie du problème est résolu. « Nous sommes ouverts aux coinvestissements avec les collectivités », précise le dirigeant de Numericable.

Dans l’immédiat, environ 1 million de prises optiques sont aujourd’hui potentiellement raccordables à la box de Numéricable. Au passage, cela écorne le discours des opérateurs qui jugent inadaptés les réseaux fibres des collectivités.

C’est aussi un moyen de réduire les coûts de déploiement du très haut débit. « On pourrait apporter le service à 20 millions de foyers pour 10 milliards d’euros », estime Jérôme Yomtov. Soit moitié moins que les estimations de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes). Et de quoi stimuler (ou définitivement décourager) les autres opérateurs nationaux.

Une annonce faite dans le cadre du premier Colloque THD 2012 organisé ce 12 décembre par la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) pour qui les réseaux électroniques deviennent des réseaux majeurs aux côtés des réseaux d’énergie sur lesquels la fédération concentrait jusqu’alors ses actions.

 

Quizz : Etes-vous incollable sur la fibre optique ?

 

Crédit image : Copyright Numericable


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur