Fibre : Orange et SFR avancent toujours ensemble

Mobilité

Pour déployer la fibre dans les zones moyennement denses, Orange et SFR démarrent des tests en commun. Alors que le gouvernement sort un plan national du très haut débit.

Orange et SFR ont trouvé un consensus pour avancer dans la fibre optique dans les zones moyennement denses.

Selon Les Echos, les deux opérateurs ont signé un “accord d’investissement” pour mener des tests de déploiement commun d’un réseau de fibre optique dans deux communes de l’Ile-de-France : Palaiseau (Essonne) et Bondy (Seine-Saint-Denis).

Un porte-parole a confirmé à l’AFP ce partenariat, en précisant que les autres opérateurs comme Free ou Numericable peuvent s’y joindre s’ils le souhaitent.

Le quotidien économique évoque la signature d’un accord de co-investissement d’ici cinq mois entre les deux opérateurs après la réalisation d’études de faisabilité sur le terrain.

Le chantier devrait débuter dans la deuxième partie de l’année 2010. Les premières offres commerciales sont attendues d’ici la fin de l’année.

L’approche réseau ferait l’objet d’un consensus : déploiement en commun Orange-SFR de la fibre jusqu’à un point de mutualisation puis un des deux opérateurs tirera la fibre jusqu’à l’abonné (fibre à domicile ou FTTH en anglais).

Mais ce type de partenariat est censé garantir aux clients concernés dans la zone de déploiement de très haut débit de choisir son fournisseur d’accès Internet.

En octobre 2008, SFR et Orange avaient signé un premier accord de mutualisation de la fibre pour une quinzaine de grandes agglomérations.

Les terrains d’entente sont nuancés en fonction des dossiers. Ainsi, mi-décembre, SFR contestait la méthode de déploiement de France Telecom du haut débit (ADSL) dans les zones rurales.

Le nouveau timing Orange-SFR pour les zones moyennement dense est bien préparé. En début de semaine prochaine, le Premier ministre François Fillon devrait annoncer un plan national sur le très haut débit.

Il précisera l’usage qui sera fait de l’enveloppe de deux milliards d’euros dédié à ce déploiement d’infrastructure télécoms accordée dans le cadre du grand emprunt national.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur