Fil High-Tech : Hewlett-Packard, I2 vs SAP, Alcatel et Lucent, Bouygues Télécom?

Mobilité
Information - news

Les titres complets : Intrigues en haut lieu chez Hewlett-Packard –
Violations de brevets : I2 Technologies attaque SAP – Fusion Alcatel et Lucent :
les actionnaires ont dit oui – Offres Neo de Bouygues Telecom : succès
commercial mais rentabilité incertaine.

Intrigues en haut lieu chez Hewlett-Packard
En début d’année, Patricia Dunn, présidente du conseil d’administration du groupe informatique américain, a fait appel à des détectives privés pour espionner ses dix collègues du comité exécutif. L’objectif était de débusquer la source anonyme qui a donné des tuyaux à la presse concernant les activités de HP. Les soupçons se tournent vers George Keyworth, qui a refusé de démissioner. Il devrait rester en place jusqu’en mars 2007.

Violations de brevets : I2 Technologies attaque SAP
L’éditeur software I2 Technologies a porté plainte contre SAP pour violation d’au moins sept de ses brevets déposés par ses soins entre 1998 et 2006 dans son domaine de prédilection : la gestion des chaînes d’approvisionnement. Une cour de district dans le Texas a été saisie dans ce sens.

Fusion Alcatel et Lucent : les actionnaires ont dit oui
Les actionnaires d’Alcatel et de Lucent ont approuvé le projet de fusion visant à créer un nouveau poids lourd dans l’équipement télécoms. Il reste encore à obtenir l’aval d’une autorité de régulation aux Etats-Unis (le Comité sur les investissements étrangers) avant la concrétisation du rapprochement. Les deux parties avaient déjà obtenu le feu vert de la Commission européenne (voir édition du 25 juillet 2006). Alcatel reprendra son concurrent pour l’équivalent de 10,9 milliards de dollars en titres. Patricia Russo, actuelle directrice générale de Lucent, prendra la direction générale de la nouvelle entité.

Offres Neo de Bouygues Telecom : succès commercial, rentabilité incertaine
Le 6 septembre, lors de la présentation des résultats du premier semestre 2006 du groupe Bouygues, Philippe Montagner, PDG de Bouygues Telecom, a indiqué que les offres Neo, lancées en février 2006 (voir édition du 23 février 2006), constituent un “succès commercial”. L’opérateur mobile recense 671 000 clients ont choisi cette formule incluant les appels illimités vers les fixes et les mobiles de tous les opérateurs le soir après 20H00. Revers de la médaille : Le coût d’acquisition par client forfait est passé de 237 à 251 euros en un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur