Fil High-Tech : Le coût de fabrication de la Xbox 360 serait 40% supérieur à son prix grand public

Mobilité

Et aussi : TNT : un million de récepteurs vendus en France – Contrefaçon de produits : la FFII dénonce la tentation des “frappes aveugles” – Vanco croit toujours au Père Noël .

Le coût de fabrication de la Xbox 360 serait 40% supérieur à son prix grand public
Selon le cabinet d’études iSuppli, le coût de fabrication de la Xbox 360 de Microsoft serait près de 40% supérieur à son prix de vente au détail. Le coût total de fabrication et de test d’une version haut de gamme de la Xbox 360 serait de 552,27 dollars pour un prix de vente de 399 dollars. Microsoft entend écouler 5,5 millions d’unités de sa nouvelle console d’ici fin juin prochain (voir édition du 21 novembre 2005).

TNT : un million de récepteurs vendus en France
Plus d’un million de foyers sont équipés en France pour recevoir les chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT), selon l’institut GfK. Dans les zones actuellement couvertes par la TNT, le taux de pénétration est désormais de 9,5 %, “soit près d’un foyer sur dix”. Toujours selon GfK, sur le million de récepteurs TNT achetés en magasin, 890 000 sont des adaptateurs branchés sur le téléviseur et 110 000 des solutions pour les ordinateurs. D’autre part, 35 000 téléviseurs avec un système de réception préintégré ont été écoulés. Dernier sous-segment : plus de 150 000 boîtiers mixtes permettant de recevoir l’ADSL et la TNT, le satellite et la TNT ou Canal Plus et la TNT ont été commercialisés auprès des abonnés respectifs de Neuf Telecom et de la chaîne cryptée.

Contrefaçon de produits : la FFII dénonce la tentation des “frappes aveugles”
La FFII, Association française pour une infrastructure informationnelle libre, suit avec intérêt les débats liés à la proposition de directive sur les mesures pénales visant à sanctionner la piraterie et la contrefaçon de produits (IPRED 2). Lors d’une première audition relative à cette proposition de directive, la FFII a souligné certains “dangers majeurs”, en particulier le volet de “la pénalisation d’affaires courantes en matière de brevets et de marques déposées”. La FFII estime que cette loi est élaborée “au moyen de frappes aveugles”. La commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen doit se réunir à ce sujet la semaine prochaine.

Vanco croit toujours au Père Noël
Vanco, opérateur de réseaux virtuels, décompresse avant les fêtes de fin d’année en organisant un “poisson de décembre”. Dans un communiqué de presse, il annonce la signature d’un contrat d’une durée de trois ans pour déployer une solution réseau pour le Père Noël. En effet, le Père Noël aurait sélectionné Vanco pour lui fournir une solution réseau “Compétitive, Adaptable, Disponible, Evolutive, Abordable et Unique” (sous l’acronyme CADEAU) afin de “relier la maison mère au pôle Nord à tous les sites locaux à travers le monde”. Ce qui va permettre ainsi au Père Noël “non seulement de réduire ses coûts d’infrastructure de 20%, mais également de développer le nombre de ses sites dans le monde”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur