Fil High-Tech : Skype et Intel proposent des téléconférences à dix

Mobilité
Information - news

Et aussi : Google ré-intègre à nouveau le site allemand de BMW dans son index – Entente illicite entre opérateur mobile: UFC-Que Choisir veut porter le dossier au pénal – Yahoo une nouvelle fois accusé de collaboration avec la police chinoise pour traquer les “cyberdissidents”.

Skype et Intel proposent des téléconférences à dix

Grâce à un partenariat établi avec Intel, Skype 2.0 va proposer des conférences téléphoniques gratuites avec dix participants. Condition sine qua non: les utilisateurs devront disposer de PC dotés de processeurs Intel avec des processeurs de type Core Duo ou Pentium D ou qui fonctionne sous la technologie ViiV (voir édition du 6 janvier 2006).

Google ré-intègre le site allemand de BMW dans son index

Après avoir imposé un boycott du site www.BMW.de sur son index (voir édition du7 février 2006), Google a accepté de référencer à nouveau le site allemand de BMW (www.bmw.de). La firme automobile s’est engagée à renoncer aux pratiques de référencement fallacieuses que le moteur de recherche dénonce dans ses règles. D’ailleurs, elle assure que c’est un prestataire de service externe qui aurait monté les pages douteuses.

Entente illicite entre opérateur mobile: UFC-Que Choisir veut porter le dossier au pénal

Selon l’AFP, UFC-Que Choisir indique avoir engagé des démarches pour que le dossier sur l’entente illicite entre les trois opérateurs de téléphonie mobile français (voir édition du 1er décembre 2005) soit porté au pénal. Depuis le mois de décembre, l’association de consommateurs soutient les concommateurs qui demandent des réparations. Des procédures ont été lancées dans ce sens auprès de trois tribunaux d’instance (voir édition du 6 décembre 2005). Selon UFC-Que Choisir, 20 000 dossiers sont parvenus à l’association en vue d’obtenir réparation.

Yahoo une nouvelle fois accusé de collaboration avec la police chinoise pour traquer les “cyberdissidents”

Selon Reporters sans frontières, association de défense de la liberté de la presse dans le monde, la branche de Yahoo Hong Kong est accusé d’avoir transmis aux autorités chinoises des informations favorisant l’arrestation du “cyberdissident” Li Zhi. Cet ancien fonctionnaire a été condamné en première instance, le 10 décembre 2003, à huit ans de prison pour “incitation à la subversion de l’Etat”. Il avait dénoncé la corruption des autorités locales sur des forums de discussion et dans des essais publiés sur Internet. Il auraît également tenté de devenir membre du Parti démocratique chinois. Ces accusations contre le groupe Internet américain proviennent de l’écrivain Liu Xiaobo, un activiste qui diffusent ses textes via Internet. Une porte-parole de Yahoo Holdings (Hong Kong) s’est refusée à tout commentaire dans l’immédiat. Selon RSF, c’est la deuxième fois que Yahoo est mis en cause pour sa collaboration avec la police chinoise qui traque les cyberdissidents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur