Fil IT-Business : Atos Origin, Royal Navy-Pertes de données, Google.org, Rachel Bekerman-Facebook, YouTube – Course folle, Netvibes

Mobilité

Les titres au complet : Atos Origin : les fonds s’impatientent – La Royal Navy galère avec les données personnelles – eSolidarité : Google.org sélectionne ses projets – Mystérieuse Rachel Berkerman sur Facebook – Avec YouTube, je fonce et je m’enfonce – Web 2.0 : Netvibes reconnu parmi les siens.

Fil IT Pro

Atos Origin : les fonds s’impatientent
Selon Reuters, Philippe Germond, président du directoire d’Atos Origin, a déclaré que le groupe SSII se portait bien et que “rien ne saurait justifier l’ouverture d’un processus de mise en vente”. Pourtant, ce processus est réclamé par les fonds Centaurus Capital et Pardus, premier actionnaire d’Atos Origin.

La Royal Navy galère avec les données personnelles
La série noire continue en Grande-Bretagne. Des données personnelles de 600 000 Britanniques ont été perdues à la suite d’un vol d’un ordinateur portable appartenant à un officier de la Royal Navy à Birmingham (centre de l’Angleterre) et qui est survenu le 9 janvier dernier. Le dossier en question contenait des informations à caractère personnel de personnes engagées dans le corps des “royal marines” (fusiliers-marins) et l’armée de l’air et de tous ceux qui y postulent. Fin 2007, plusieurs mini-scandales liés à des pertes de données massives de données personnels avaient déjà éclatés.

e-Solidarité : Google.org sélectionne ses projets
Google.org, la branche philanthropique du groupe Internet créée en 2005, investit 10 millions de dollars dans la start-up californienne eSolar spécialisée dans l’énergie solaire thermique. Quant au dispositif Innovative Support to Emergencies, Diseases and Disasters (Instedd), il reçoit un don de 5 millions de dollars. Troisième volet : Google.org accorde un soutien financier de 4,7 millions de dollars à TechnoServe, un groupe qui a vocation à soutenir des entrepreneurs originaires de régions pauvres du monde. Enfin, un dernier don de 2,5 millions sera attribué à Global Health and Security Initiative, un organisme dédié à la prévention et la détection de menaces biologiques.

Fil IT grand public

Mystérieuse Rachel Berkerman sur Facebook
Après le pseudo président sur Facebook, la pseudo-journaliste. TheInquirer.fr (groupe NME) revient sur la nouvelle affaire d’usurpation d’identité, qui devient une méthode de marketing interactif en voie de banalisation : qui est “Rachel Bekerman” ? Cette membre de Facebook, qui présente sur son profil une photo d’une ravissante blonde, envoit des messages à des centaines d’utilisateurs de la plate-forme communautaire ayant un point commun: ils travaillent dans les médias français. Une enquête initialement menée par LeMonde.fr, un support média pour lequel la fameuse Rachel est censée travailler.

Avec YouTube, je fonce et je m’enfonce
Un jeune conducteur de 25 ans a filmé son “exploit” – rouler à 230 km/h sur une route limitée à 110 sur une rocade de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) – et a déposé la vidéo sur YouTube. Pour l’anonymat, c’est raté : en visionnant la vidéo et en analysant les détails, un gendarme a réussi à retrouver le conducteur qui a été mis en examen pour “mise en danger de la vie d’autrui”. Le prévenu a nié en bloc lors d’une audience devant un tribunal de justice le 18 janvier dernier.

Web 2.0 : Netvibes reconnu parmi les siens
Vendredi 18 janvier, à l’occasion d’un concours pour les jeunes pousses les plus innovantes organisé à San Francisco organisée par quatre sites de news IT (TechCrunch, GigaOm, Read/WriteWeb and Venturebeat), le français Netvibes, qui développe un concept de portail personnablisation, a été récompensé avec d’autres acteurs comme Facebook, Digg, Twitter ou Meebo. Le palmarès a été établi en fonction du vote des internautes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur