Fil IT-Business: Levet-Free, Sharp-Toshiba-Pioneer, DoubleClick-Google-US, Sec-Salaires big boss, Cheval de Troie-AdWords, Apple-ThinkSecret, Allemagne-Protection enfance

Mobilité

Les titres au complet : Marie-Christine Levet coache Free – Sharp signe un accord avec Toshiba d’un côté et s’engage avec Pioneer de l’autre – Rachat de DoubleClick par Google : ça passe aux Etats-Unis – La SEC compare les salaires des big bosses – Correction Vnunet.fr : RTE et dématérialisation – Un cheval de Troie vise les Adwords de Google – Apple réduit au silence “la gorge profonde du Mac” – L’Allemagne protège les jeunes internautes.

Fil IT pro

Marie-Christine Levet coache Free
Selon Les Echos, Marie-Christine Levet, ancienne présidente de Club-Internet (un FAI rachetée par Neuf Cegetel mi-2007), exerce une activité de conseils auprès d’Iliad/Free sur les problématiques de marketing, portail et “de développements à services ajoutés”.

Sharp signe un accord avec Toshiba d’un côté et s’engage avec Pioneer de l’autre
Toshiba signe un partenariat stratégique avec Sharp pour acheter des écrans LCD. Le groupe électronique nippon vendra sous sa propre marque ces téléviseurs de plus de 32 pouces. Tandis que Sharp se fournira auprès de Toshiba en semi-conducteurs qu’il utilisera dans ses propres téléviseurs LCD. L’accord porte sur un montant de 2,33 milliards d’euros. Parallèlement, Sharp finale une autre alliance avec Pioneer sous forme de participation croisée pour co-développer des produits dans le domaine de l’image et des lecteurs-graveurs de DVD à haute définition.

Rachat de DoubleClick par Google : ça passe aux Etats-Unis
La Federal Trade Commission a donné son feu vert pour le rachat de DoubleClick par Google. L’autorité de régulation de la concurrence aux Etats-Unis estime qu’il est peu probable que ce rapprochement “réduise significativement la concurrence”. Rappelons que, de son côté, l’Union européenne a engagé une enquête approfondie à propos de l’acquisition du fournisseur de solutions “e-pub” par le groupe Internet. Les conclusions sont attendues d’ici début avril 2008.

La SEC compare les salaires des big boss
Selon Reuters, le gardien de la Bourse américaine a lancé un outil interactif pour faciliter la comparaison des salaires des dirigeants de 500 des principales sociétés américaines. Il est possible de choisir divers critères comme le secteur, le type de dirigeant et la taille de la société.

Correction Vnunet.fr : RTE veut dématérialiser 50% des factures liés à ses fournisseurs
Dans l’article intitulé RTE veut dématérialiser 50% des factures liés à ses fournisseurs daté du 27/11/07, Deskom précise que la solution a été recommandée et non développée par CSC. C’est Deskom qui s’est chargé de la partie déploiement. De plus, il ne fallait pas lire “Ernst & Young assure la partie certification” mais la plate-forme de Deskom est certifiée par Ernst & Young. L’article a été modifié.

Fil IT grand public

Un cheval de Troie vise les Adwords de Google
Selon TheInquirer.fr (un siteNetMediaEurope), BitDefender, spécialiste en sécurité informatique, a repéré un cheval de Troie qui s’attaqueraient aux liens sponsorisés de Google. En modifiant les fichiers hosts, il remplace les liens publicités Adwords par d’autres.

Apple réduit au silence “la gorge profonde du Mac”
Apple a conclu un accord amiable avec ThinkSecret.com, un blog d’informations exclusives sur les futurs produits de la firme de Steve Jobs. Parmi ses faits d’armes, il avait dévoilé fin 2004 sous forme de scoop la sortie du Mac Mini et l’iPod Shuffle. Depuis trois ans, ThinkSecret était poursuivi en justice par Apple pour violation de secrets industriels. La firme à la pomme exigeait notamment que ThinkSecret révèle ses sources. Aux termes d’un accord confidentiel, aucune source n’a été révélée et le blog va disparaître. Quant à l’auteur Nick Ciarelli, il compte poursuivre ses études universitaires et travaille sur “des projets journalistiques plus larges”.

L’Allemagne protège les jeunes internautes
En Allemagne, le ministère allemand de la Culture a dévoilé FragFinn, du nom d’une plate-forme Internet sécurisée qui deviendrait le moteur des enfants. Celle-ci a été développée en partenariat avec Google, AOL Deutschland et Microsoft. Selon LeMonde.fr, l’objectif est de surveiller et de contrôler les jeunes sur le Web afin d’éviter les “dangers” : sites pornographiques, images de violence, propos extrêmistes… FragFinn cible les enfants de 8 à 14 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur