Fin de parcours pour Cometa

Mobilité

Soutenue à sa création par des grands groupes, la start-up Cometa Networks, qui avait l’ambition de couvrir le territoire américain en points d’accès Wifi, met fin à l’aventure.

Créée en 2002 avec les soutiens financiers d’IBM, Intel et AT&T, la start-up américaine Cometa Networks met la clé sous la porte, faute de réussir à lever des fonds supplémentaires. Le projet de Cometa Networks était d’installer des points d’accès Wifi dans les 50 plus grandes agglomérations américaines (voir édition du 6 décembre 2002). Toutefois, Cometa ne prévoyait pas de commercialiser elle-même les services d’accès large bande mais plutôt de passer par les fournisseurs d’accès et autres opérateurs ou entreprises s’adressant à l’utilisateur final. En clair, la start-up se positionnait en tant que grossiste. Manifestement, Cometa n’est pas parvenue à exécuter correctement cette stratégie, prenant du retard sur ses concurrents dans la course aux meilleurs emplacements pour installer les points d’accès. Avant de fermer boutique, Cometa tablait ainsi sur 800 points d’accès d’ici septembre, quand certains de ses concurrents en ont déjà le triple. Cometa n’est pas la première start-up à avoir jeté l’éponge aux Etats-Unis. Ce qui n’a pas empêché ses dirigeants de réaffirmer leur confiance dans le modèle économique de grossiste en services d’accès Wifi. Pourtant plusieurs cabinets d’études comme IDC ou Forrester Research ont mis en doute la capacité des opérateurs à rentabiliser de telles infrastructures (voir édition du 1er juillet 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur