Fin du Prescott : pas de 32/64 bits chez Intel

Mobilité

L’avenir du Prescott, le processeur destiné à assurer la transition entre les architectures 32 et 64 bits, était suspendu à celui de l’Itanium. Intel, qui s’apprête à lancer l’Itanium II, n’a pas jugé opportun de protéger ses arrières en calquant la stratégie d’AMD. Le Prescott a donc vécu avant d’avoir vu le jour.

Finalement, Intel ne produira pas le Prescott. Ce processeur devait assurer la transition vers l’architecture 64 bits en conservant la compatibilité avec le mode 32 bits. “En cas de succès de l’Itanium, le Prescott n’aura aucune raison de voir le jour”, écrivions-nous en début d’année (voir édition du 28 janvier 2002). Il faut donc croire qu’Intel doit estimer assuré l’avenir de l’Itanium. Quelle qu’en soit la raison, Paul Otellini a en tout cas confirmé, lors d’une conférence donnée à New York mercredi 19 juin 2002, que sa firme ne produirait pas de processeur 32/64 bits comme l’Opteron d’AMD (voir édition du 26 avril 2002), selon notre confrère The Inquirer.

En revanche, les efforts du fondeur de Santa Clara se poursuivent sur la famille Itanium. Attendu pour cet été, l’Itanium II (version McKinley) sera cadencé à 1 GHz et supportera un cache de niveau 3 de 3 Mo. L’Itanium II s’adressera aux serveurs haut de gamme et aux stations de travail. Il précèdera le Madison (probablement Itanium III), programmé pour 2003, qui devrait embarquer jusqu’à 6 Mo de mémoire cache. La compétition des 32/64 bits n’aura donc pas lieu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur