Financement : Bpifrance veut distiller 15 milliards d’euros dans l’industrie

CloudEntreprise
Financement-Bpifrance-distiller-15 milliards-euros-industrie
4 15

C’est la Semaine de l’Industrie : Bpifrance précise ses engagements de soutien financier vis-à-vis du secteur secondaire d’ici 2018.

Bpifrance s’adresse au cœur du tissu industriel français à travers des leviers d’investissement et de financement.

La banque publique d’investissement tient à souligner qu’elle accompagne les entreprises dans la dimension modernisation de leurs outils de production et leur stratégie de développement.

D’ici 2018, elle compte mobiliser 15 milliards d’euros pour l’industrie d’ici 2018.

Lors de la Semaine de l’Industrie, Bpifrance précise son engagement dans ce sens.  Un quart des montants investis est dédié à l’industrie au sens large.

En 2015, les montants des prêts de développement en faveur de l’industrie ont crû de 12%.

L’octroi de prêts de développement est toujours accompagné par un financement bancaire privé, précise Bpifrance. Ces crédits sont délivrés « sans prise de garantie sur l’entreprise ni sur le patrimoine de l’entrepreneur, remboursables en 7 ans, avec un différé de remboursement de 2 ans ».

Sous l’angle « usine du futur » et Nouvelle France Industrielle, les prêts peuvent être déclinés sous divers thèmes à travers une enveloppe globale de 1,2 milliard d’euros consenti dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir : transition écologique, robotique, industrialisation et numérique.

Dans le cadre du deuxième PIA, un fonds thématique – Sociétés de Projets Industriels (SPI) – monte en puisssance. « Il a vocation à permettre aux projets industriels les plus porteurs de perspectives d’activité et d’emplois pour les filières industrielles de trouver un appui à leur développement », précise Bpifrance dans sa communication. La dotation du fonds passera de 425 millions d’euros à 700 millions en 2016.

Jeudi prochain, le Hub Bpifrance organise une « soirée-débat » franco-allemande sur le thème des défis liés à la digitalisation de l’industrie. La participation de plusieurs personnalités est attendue : Nicolas Dufourcq (Président de Bpifrance), Louis Gallois et Thibaut Bidet-Mayer (think tank La Fabrique de l’industrie), Dorothée Kohler et Jean-Daniel Weisz (cabinet de consulting KOHLER C&C), Klaus Bauer (TRUMPF Werkzeugmaschinen GmbH, conception de machines-outils), Karine Gosse (Fives et Alliance pour l’Industrie du Futur) et Thomas Usländer (Institut Fraunhofer).

Autre forme d’engagement en faveur de l’industrie sous l’angle ETI (entreprises de taille intermédiaire) : en octobre 2015, Bpifrance avait créé « un accélérateur » dédié pour 25 ETI par an en soulignant l’importance de la transmission successorale (patrimoine) et managériale (direction opérationnelle).

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : everything possible)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur