Financement : Index Ventures scrute l’écosystème numérique européen

Entreprise
index-ventures-financement-europe

Le fonds américain de capital-risque alimente un véhicule de financement dédié aux start-up du numérique en phase de développement aux Etats-Unis… et en Europe.

Index Ventures annonce une nouvelle levée de fonds de 400 millions d’euros pour soutenir des sociétés IT en Europe et aux Etats-Unis.

Le fonds américain de capital-risque va alimenter son septième véhicule de financement dédié aux start-up innovantes en phase de développement. Le ticket maximal s’élèvera à 15 millions d’euros, sous la forme de participations minoritaires ou de prises de contrôle, avec un focus sur les écosystèmes numériques à Paris, Londres, San Francisco, Berlin, New York, Stockholm et Tel-Aviv.

Le portefeuille d’Index Ventures regroupe aujourd’hui une dizaine de sociétés valorisées à plus d’un milliard de dollars, dont Dropbox (stockage en ligne), Lookout (sécurité mobile), Etsy (plate-forme américain pionnière dans le domaine du e-commerce “fait maison”) et Pure Storage (baies de stockage sur mémoire flash).

Il inclut également plusieurs entreprises d’origine européenne qui ont fait le saut en Bourse au cours des derniers mois. Ce fut le cas, début avril, du Britannique Just Eat. Basé dans la Tech City londonienne, ce spécialiste de la commande de plats en ligne auprès de restaurants est aujourd’hui coté sur le London Stock Exchange (LSE). Une semaine plus tôt, un autre Britannique finalisait son IPO : King, l’éditeur de jeux sociaux à l’origine de Candy Crush Saga, entrait au New York Stock Exchange (NYSE). Pour la pépite française Criteo, spécialisée dans la publicité sur Internet, l’arrivée sur le Nasdaq remonte au 30 octobre 2013.

Index Ventures a également financé plusieurs start-up rachetées par de grands groupes high-tech. A l’automne dernier, Apple mettait la main sur Cue et son assistant personnel basé sur l’agrégation transversale de données depuis les messageries électroniques, les agendas et les listes de contacts. Auparavant, Facebook s’était offert Lightbox et son application Android de partage de photos. A noter également le rachat, par Dropbox, de l’Allemand Readmill et son application communautaire de lecture d’e-books.

Index Ventures s’est récemment distingué en France, en participant au tour de table (1 million de dollars) de l’incubateur parisien TheFamily. Début mai, le fonds américain (re)mettait ses billes dans Drivy et sa plate-forme de location de voitures entre particuliers. En 2013, il investissait dans Capitaine Train, un spécialiste de la vente en ligne de billets de train.

Dans son portefeuille figurent également la plate-forme de musique en ligne SoundCloud, l’Espagnol Fon et son Wi-Fi communautaire (également soutenu par Google, Deutsche Telekom ou encore Qualcomm), le Britannique SwiftKey et ses technologies de saisie prédictive pour Android ou encore Flipboard et son application permettant de concevoir des magazines numériques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’évasion fiscale des entreprises high-tech ?

Crédit photo : pisaphotography – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur