Financement start-up : les Net-entrepreneurs veulent jouer “collectifs” avec ISAI

CloudEntrepriseStart-up

60 Net-entrepreneurs français, dont Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Geoffroy Roux de Bezieux (Virgin Mobile) et Stéphane Treppoz (Sarenza), créent le fonds de pré-amorçage ISAI.

(16/04/10, article updaté avec un encadré en bas)

En japonais, “isaï” signifie “différent, remarquable, prodigieux, talentueux”.

D’emblée, l’ambition du nouveau fonds des entrepreneurs Internet français, qui a adopté cette dénomination, est affichée.

Jeudi après-midi, une brochette de personnalités du monde de l’Internet, des télécoms et du financement de jeunes pousses (Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister, Geoffroy Roux de Bezieux – Virgin Mobile, Stéphane Treppoz – Sarenza) ont présenté ISAI, un fonds dit de post-amorçage.

C’est un collectif d’une soixantaine d’entrepreneurs émanant de 45 sociétés de la première vague Internet du début des années 2000 qui s’impliquent dans le projet (voir encadré).

Annoncée dès novembre 2008, la structure de financement de jeunes pousses passe en mode opérationnelle : Jean-David Chamboredon, ex-responsable de l’activité Venture Capital de 3i Group (2004-2009), prend le poste de Président-Exécutif d’ISAI Gestion.

Tandis que Christophe Raynaud, précédemment Délégué Général de Paris Business Angels, occupera les fonctions de Directeur Général.

ISAI : un fonds, pas un club

Le mois dernier, ISAI Gestion a obtenu l’agrément de l’Autorité des marchés financiers pour lever et gérer un Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) allégé d’une durée de vie de 8 ans (ISAI Développement) qui ne sera pas commercialisé.

Pour le démarrage, le fonds dispose d’une capacité d’investissement de 24 millions d’euros.

Un deuxième closing pour atteindre la barre des 30 millions d’euros devrait être effectué d’ici septembre.

Il a reçu l’appui d’investisseurs institutionnels comme Crédit Mutuel Arkéa, CDC Entreprises (au nom du Fonds stratégique d’investissement dans le cadre du programme France Investissement) et la société de capital-risque XAnge PE.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur