FinTech : le « compte sans banque » Compte Nickel amasse 10,2 millions d’euros

EntrepriseLevées de fondsStart-up
compte nickel
3 26

Edité par la Financière des Paiements Electroniques, Compte Nickel, permettant d’ouvrir un compte dédié à la gestion de son argent dans les bureaux de tabac, a levé 10,2 millions d’euros avec le concours de Partech Ventures.

La Financière des Paiements Electroniques (FPE) a levé, au nom du service Compte Nickel, le premier compte sans banque, 10,2 millions d’euros et accueille ainsi dans son capital le fonds Partech Ventures, qui a contribué à hauteur de 4 millions d’euros à ce tour de table.
Les 6,2 millions d’euros restants ont été apportés par des business angels.

Développé en 2014 par Ryad Boulanouar, le concepteur du Pass Navigo et de Moneo, et Hugues Le Bret, ancien dirigeant de Boursorama et ex-directeur de la communication de la Société Générale, Compte Nickel repose sur un concept original : ouvrir un compte bancaire rapidement, directement chez son buraliste.

Ce compte « 100% utile 0% toxique » permet d’effectuer des paiements et de recevoir de l’argent, de passer des virements, d’initier des prélèvements, de déposer du cash, sans obtention de chéquier ou de découvert autorisé.

Son Compte Nickel peut être ouvert chez un buraliste agréé et d’entrer, pour 20 euros par an, en possession d’une carte bancaire MasterCard et de disposer d’un RIB.

Agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution), ce service bancaire peut être géré à distance, par téléphone mobile ou Internet.

Côté prestation, le détenteur d’un Compte Nickel paye une cotisation annuelle de 20 euros pour sa carte bancaire, 0,50 euro pour un retrait de cash chez un buraliste, 1 euro par retrait dans un distributeur et une commission de 2% du montant d’argent liquide déposé sur son compte.

Actuellement, Compte Nickel fédère près de 153 000 bénéficiaires et d’un réseau de 946 buralistes agréés.

L’objectif de Compte Nickel est de parvenir à réunir une base d’un million d’utilisateurs d’ici trois ans. Le lancement d’un compte jeune pour les 12-18 ans est déjà programmé.

Cette levée de fonds de 10,2 millions d’euros permettra au « compte sans banque » d’accélérer son expansion, avec des investissements prévus dans la publicité et l’ouverture de nouveaux points de vente.

 

Crédit image : pogonici – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur