FinTech : le pionnier du cobanking Payname lève 5 millions d’euros

EntrepriseLevées de fondsStart-up
payname
9 5

La start-up Payname a levé 5 millions d’euros auprès notamment de MAIF Avenir pour développer sa plate-forme sécurisée de paiements et de transactions financières sans intermédiaire.

La start-up toulousaine Payname, spécialisée dans le cobanking, c’est-à-dire les transactions financières entre particuliers, sans intermédiaire, est parvenue à boucler une levée de fonds de 5 millions d’euros, avec le concours du fonds MAIF Avenir (4 millions d’euros), du groupe La Dépêche du Midi, de la région Midi-Pyrénées et de Bpifrance.

Fondé en 2013 par Eric Charpentier, Payname, agréé établissement de paiement par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), a développé une plate-forme sécurisée permettant d’effectuer simplement, sans frais ou commission, des paiements de personne à personnes, qu’il s’agisse de rembourser un ami, créer une cagnotte collective, payer un bien ou régler un service.

La start-up assure avoir fédéré quelques 20 000 utilisateurs, qui utilisent gratuitement la plate-forme. En revanche, les entrepreneurs, associations et autres entreprises doivent disposer d’un compte payant.

« Nos clients peuvent désormais laisser leur argent sur notre plate-forme sécurisée et le réutiliser pour différents usages  : cagnotte, remboursement, service à la personne ou encore paiement du loyer. Nous allons aussi leur fournir une carte bancaire. Nous construirons ainsi une banque en ligne plus adaptée aux modes de consommation collaboratifs », explique Eric Charpentier, rapportent Les Echos.

Ce tour de table permettra à Payname de développer ses actions marketing et de recruter de nouveaux collaborateurs, notamment des experts juridiques, des spécialistes du contrôle Internet ou de la sécurité informatique.

 

Crédit image : ra2studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur