FinTech : Prêt d’Union n’a pas de complexe face à Lending Club

E-commerceEntrepriseMarketingStart-up
charles-egly-pret-d-union-bilan-2015-fintech
1 189

La plateforme Prêt d’Union de crédit entre particuliers publie un bilan 2015 stimulant en termes d’activité et de financement.

C’est l’une des sociétés ambassadrices de la FinTech à la française : Prêt d’Union poursuit son envol.

La plateforme alternative de crédit entre particuliers vient de publier son bilan 2015 marqué par une importante levée de fonds de 31 millions d’euros annoncée en juillet dernier.

L’activité de la société Internet, dont la fondation remonte à 2011, monte en puissance.

Sur la seule année 2015, 130 millions d’euros de crédit ont été octroyés via son service contre 76 millions en 2014 (pour un volume de 250 millions d’euros au global traité en quatre ans).

L’an passé, une base de 17 000 ménages a fait appel à Prêt d’Union (32 000 depuis le lancement). Le montant moyen des crédits est de 8100 euros.

La start-up FinTech n’est pas avare en statistiques : 35% des crédits servent à financer des travaux ou l’achat d’un véhicule d’occasion et 39% des projets d’équipement divers ou des besoins de trésorerie

31% des crédits sont émis avec une maturité de 5 ans. 100% des prêts constituent des crédits amortissables à taux fixe.

Charles Egly, Président du directoire de Prêt d’Union, n’hésite pas à comparer l’activité de sa société avec « la courbe exponentielle » de Lending Club (« 129 millions de dollars accordés lors de son 4ème exercice en 2010, alors que le marché américain est 20 fois plus important que le marché français »). La référence américaine en la matière de prêts P2P a passé le cap de l’introduction en Bourse fin 2014.

En termes d’effectif, la société française a dépassé la barre des 100 collaborateurs dans le courant de l’année dernière.

Elle se targue aussi de la création « de nombreux emplois indirects » chez ses partenaires (Gras Savoye, Recocash, Metlife, Webhelp).

Dans une contribution blog de janvier 2016, Prêt d’Union indiquait que la Banque de France évaluait  à 151,9 milliards d’euros le stock de crédits à la consommation à la fin du mois de septembre 2015.

« Une reprise spectaculaire » alors que le nombre de crédits était en baisse depuis 2011. Mais la douche froide en Bourse que l’on observe actuellement va peut-être calmer les ardeurs…

Prêt d’Union : Presque 50 millions d’euros levés en 5 ans
Prêt d’Union, qui dispose d’un agrément Etablissement de Crédit et Prestataire de Services d’Investissement, a levé 48 millions d’euros depuis sa création en 2011, auprès d’investisseurs comme Crédit Mutuel Arkéa, Eurazeo, Schibsted-LeBonCoin, AG2R la Mondiale et de business angels (Pierre Kosciuzko-Morizet, Xavier Niel, Weber Investissements). La société a été fondée par le trio Charles Egly (ex-BNP), Geoffroy Guigou (ex-Poweo et Direct Energie) et Thomas Beylot (ex-Rakuten PriceMinister).

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur