Firefox 18 : Mozilla vers une expérience unifiée

Cloud
Mozilla Firefox 22

Mozilla a bouclé ses grands travaux autour de Firefox 18 et en publie la version finale, avec un support des écrans Retina, des API tactiles du W3C ou encore de la technologie WebRTC.

Dans un contexte de montée en puissance du haut débit, des services connectés et des usages multimédias dits “enrichis”, l’expérience utilisateur s’articule de plus en plus sensiblement autour du navigateur Internet.

C’est cette tendance que reflète la version finale de Mozilla Firefox 18, pour Windows, OS X et Linux.

La transition n’est pas encore consommée, mais déjà, sites et applications Web se confondent, au sein d’une interface hybride, fonctionnelle sans greffons et autres modules complémentaires, aussi bien sur les PC que les smartphones et les tablettes.

Durant les 6 semaines consacrées au développement de Firefox 18 (l’entrée en bêta remonte à fin novembre), les efforts se sont portés sur l’alliance de la vélocité et de la sécurité dans l’expérience de surf.

Il en a résulté une accélération du moteur JavaScript avec le compilateur IonMonkey, une prise en charge des écrans Retina d’Apple et un support – préliminaire – de la technologie WebRTC.

Les notes de version font également état d’une réactivité accrue lors du basculement entre onglets et de délais de chargement réduits pour les internautes qui passent par un proxy.

Au chapitre des performances, l’adoption du compilateur IonMonkey, dit jusqu’à 25% plus rapide que son prédécesseur, améliore significativement les performances du moteur JavaScript.

Quant à l’optimisation du rendu pour les écrans Retina (notamment sur les MacBook Pro Late 2012), elle s’assortit d’un algorithme de mise à l’échelle des images.

Sur Windows, c’est la prise en charge des API tactiles du W3C qui retient l’attention, au même titre que la gestion granulaire du HTTPS, ouvrant au blocage sélectif de tous les contenus non sécurisés sur une page.

Mozilla accuse plus de retard sur le dossier WebRTC (Web Real-Time Communication).

Encore à l’état de brouillon, ce standard en puissance, censé favoriser le support de la voix et de la vidéo sans modules complémentaires, n’est que partiellement supporté par Firefox 18.

Plus prompts à la détente que Mozilla, Google et Opera Software en ont réalisé des implémentation courant 2012.

Mozilla Firefox 18 : nouveautés

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les navigateurs Web ?

Crédit photo : Cloudia Newland – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur