Firefox 31 : vie privée et compagnie

Cloud
firefox-31

La nouvelle version stable du navigateur Web de Mozilla intègre des éléments ayant essentiellement trait au multimédia et à la sécurité en ligne.

La Fondation Mozilla a publié la version finale de Firefox 31 pour Windows, OS X, Linux et Android. Outils de synchronisation, options de personnalisation, fonctionnalité de contrôle parental, variables CSS3, interfaces de programmation : de nombreux éléments font leur entrée dans cette nouvelle mouture du navigateur Web.

En tête de liste, la bibliothèque libPKIX. Liée au moteur de rendu Gecko, celle-ci assure la gestion des certificats SSL destinés à sécuriser les échanges de données sur le Net. Ses quelque 4000 lignes écrites en C++ contrastent avec les 80 000 lignes de code Java sur lequel s’appuie l’ancien système de vérification des certificats électroniques.

En réponse à la faille Heartbleed rendue publique le 7 avril dernier, Mozilla avait promis une récompense spéciale pouvant atteindre 10 000 dollars à qui trouverait des failles de sécurité dans libPKIX avant le 30 juin. La Fondation mène également un travail de fond sur sa propre politique de confiance vis-à-vis des certificats. Elle s’est fixé, entre autres, l’objectif d’empêcher l’utilisation abusive d’autorités de certification subordonnées ou intermédiaires susceptibles de fournir des certificats SSL sur n’importe quel domaine Internet.

Autre intégration notable : celle du Prefer:Safe. Cette fonctionnalité connecte le contrôle parental avec les sites visités via Firefox. Concrètement, si un internaute a activé le contrôle parental sur OS X ou Windows, le navigateur enverra une notification HTTP aux sites Web afin de les informer du souhait de l’utilisateur de ne voir que du contenu destiné aux enfants.

Mozilla consolide également son Firefox Hub, qui permet d’ajouter du contenu sur la page d’accueil du butineur dans sa version Android. De nouvelles API sont en effet ouvertes aux développeurs qui souhaitent mettre en place un système de suivi de flux RSS, d’écoute de podcasts ou encore de raccourcis dynamiques entre sites Web (plus d’informations ici).

Côté utilisateur, il devient aussi possible de réorganiser les vignettes sur l’écran d’accueil et de rafraîchir “à la demande” les onglets synchronisés avec Firefox Sync. Sur les notes de version figurent également de nouvelles localisations linguistiques, essentiellement pour le continent asiatique : le bengali, le hindi, le tamoul…

Les développeurs pourront quant à eux exploiter de nouvelles propriétés CSS3 ainsi que la technologie WebVTT, dont le but premier est d’ajouter des sous-titres à des vidéos HTML5 (mime : text/vtt). Mozilla ajoute par ailleurs le support de plusieurs propriétés JavaScript expérimentales, dont Array.prototype.fill pour la gestion des tableaux et matrices. Attention toutefois : Firefox 31 ne fonctionne pas sur la préversion d’Android L.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : à part Google et Yahoo!, quels moteurs de recherche connaissez-vous ?

Crédit photo : cozyta – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur