Firefox 4 : la barre des dix millions…déjà

Cloud

Le compteur de téléchargements de Firefox 4 en version finale tourne vite. C’est un bon départ pour le navigateur de la Fondation Mozilla alors qu’il semble s’essouffler un peu sur le marché.

Mercredi en fin d’après-midi, Firefox 4 a été téléchargé plus de 8,5 millions de fois, selon le compteur officiel de la Fondation Mozilla.

Celle-ci recense le nombre de téléchargements de la nouvelle mouture définitive du navigateur depuis sa livraison en date du 22 mars. A ce ryhtme, il est quasi-certain que la barre des 10 millions sera atteinte d’ici demain matin (update 24/03/11 : en fait, on recense plus de 11 millions de téléchargements à minuit).

Firefox 4 est disponible au téléchargement sous Windows, Mac OS X et Linux et dans plus de 80 langues. En attendant les prochaines déclinaisons mobiles pour les smartphones Android et Maemo.

Cela reste un bon rythme de démarrage pour Firefox 4. Mais il n’est pas aussi intense que celui observé lors de la sortie de Firefox 3 en juillet 2008 : 8 millions de téléchargements en 24h00 (inscription au Livre des Records).

On n’échappe pas à la comparaison avec la récente sortie de IE9. Microsoft a recensé 2,35 millions de téléchargements de son nouveau navigateur au cours de la première journée de disponibilité.

Dans une récente interview accordée à Silicon.fr, Tristan Nitot, Président de la branche européenne de la Fondation Mozilla, précisait que Firefox 4 constitue “un véritable bond en avant par rapport à Firefox 3.6″.

“C’est une plate-forme pour le développement du web, l’interface utilisateur reflète le fait que les internautes utilisent aujourd’hui le web différemment, non plus comme un outil de simple consultation mais comme une application.”

Selon le “Baromètre des navigateurs” de janvier 2011 d’AT Internet, Mozilla/Firefox “a reculé de 0, 6 point depuis août 2010 et ne se reprend pas début 2011” : 29,5% en janvier 2011 contre 30,1% en août 2010 (estimation de la répartition moyenne par navigateur des visites enregistrées par les 15 762 sites Web audités en Europe sur les six derniers mois). Même si globalement “il se maintient sur un an”.

Sur cette même période, Internet Explorer a perdu 3,8 points sur les six derniers mois (52,9% à 49,1%).

Le challenger Google Chrome semble marquer des points (7,6% en août 2010 puis 10,9% en janvier 2011)

A lire également :Dossier spécial : IE, Firefox, Chrome…Le nouvel assaut des navigateurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur